22/06/2019 10:00
Après avoir remporté le maillot bleu lors de la course cycliste "Retour à Diên Biên Phu", Quàng Van Cuong, 22 ans, de l’ethnie minoritaire Thaï, s’est fixé l’objectif de remporter sa première médaille d’or aux Jeux d’Asie du Sud-Est, prévus fin 2019 aux Philippines.
>>Un cycliste français amoureux du Vietnam
>>Treize équipes cyclistes à la Coupe HTV 2016

Ces dernières années, Quàng Van Cuong (en tête) a participé à de nombreux tournois nationaux de cyclisme.
Photo: CTV/CVN

Benjamin d’une famille pauvre de trois enfants  de la province montagneuse de Son La (Nord), Quàng Van Cuong a vécu une enfance placée sous le signe de la précarité, avec manques de nourriture et d’eau récurrents.

"Auparavant, notre village n’avait pas accès à l’eau potable. Nous devions parcourir plusieurs kilomètres par jour pour la transporter à la maison. Faute d’argent, nous mangions souvent du riz mélangé à du manioc. Cuong, mon plus jeune enfant, est très doux. Il a bien connu ces difficultés jusqu’au jour où il a quitté notre village pour Hanoï", se souvient sa mère, Tong Thi Inh.

"Depuis tout petit, j’aime le football", partage Quàng Van Cuong. Au collège, au cours d’une séance de sélection de jeunes coureurs tenue dans son école, il a attiré l’attention des entraîneurs de l’équipe de cyclisme de Son La. Ceux-ci ont convaincu sa famille de le laisser partir pour commencer un entraînement au sein de l’équipe de la province.

Arrivé au cyclisme par hasard

"Je ne sais toujours pas pourquoi ils m’ont choisi", dit-il avec un large sourire.

Après quelques séances d’entraînement, Quàng Van Cuong a montré tout le bien que l’on pensait de lui. Il s’est alors entraîné sans relâche, dans des conditions météorologiques parfois difficiles. Le coach de l’équipe de la province lui a transmis son savoir et lui a enseigné les techniques de course.

Assidu, persévérant et discipliné, Quàng Van Cuong a fait d’immenses progrès après des débuts quelque peu difficiles. Après deux ans, son entraîneur a estimé que son niveau était égal à celui des autres coureurs de l’équipe.

En 2010, il est retenu dans la sélection nationale et rejoint l’équipe de Hanoï. En 2016, ses entraîneurs l’autorisent à courir au sein du groupe Lôc Troi, de la province d’An Giang (delta du Mékong).

Beaucoup d’espoirs reposent sur les épaules du coureur Quàng Van Cuong (droite) aux SEA Games 30.
Photo: ST/CVN

Sous le maillot de l’équipe Gao Hat Ngoc Troi An Giang (littéralement: Diamants de riz d’An Giang) dudit groupe, il a décroché le maillot bleu (grâce à une victoire d’étape) de la course "Retour à Diên Biên Phu" organisée en mai dernier par le journal Quân dôi nhân dân (Armée populaire).

D’une longueur de 500 km, cette course à étapes a réuni près de 300 cyclistes de dix équipes vietnamiennes et de deux étrangères - japonaise et philippine. Il s’agissait d’un événement sportif annuel en vue de célébrer cette année le 65e anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu (7 mai 1954).

Le décès du père de Quàng Van Cuong en 2014 a eu beaucoup de répercussions sur l’économie familiale. Le jeune coureur de 17 ans a alors décidé de se concentrer dans le sport professionnel afin d’aider financièrement sa mère et ses frère et sœur à avoir une vie plus décente.

"Cuong est un fils dévoué à sa famille. Il partage avec nous tous ses gains de coureurs", confie sa mère. "Il me manque beaucoup. Je ne le rencontre qu’une fois par an parce qu’il est pris par ses entraînements et compétitions. Lorsqu’il participe à une course, nous nous réunissons tous devant la télévision pour l’encourager", poursuit-elle, émue aux larmes.

En 2017, Quàng Van Cuong a fait parler de lui en remportant l’or au Championnat national. Il aurait figuré dans la liste des sportifs pour les 29es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 29) disputés en Malaisie. Malheureusement, il les rata, en raison d’une dengue tenace attrapée à Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).

"Selon les prévisions, Quàng Van Cuong courra aux SEA Games 30 prévus fin 2019 aux Philippines. Espérons que grâce à lui, les couleurs et l’hymne nationaux auront leurs minutes de gloire", partage Trân Trung Hoàn, entraîneur de la sélection de Hanoï.

Un mental à toute épreuve

Interrogé sur les progrès du coureur de l’ethnie minoritaire Thaï, Nguyên Minh Thành, chef de la discipline cyclisme de Hanoï, met en avant  la persévérance et la détermination dont il fait preuve.

"Ses débuts au sein de l’équipe de Hanoï ont été difficiles, en raison d’un déficit de puissance. Mais à force de persévérance, il s’est constitué un joli palmarès dans les compétitions nationales. Cuong n’a que 22 ans. Il faudra compter sur lui ces prochaines années", estime Nguyên Minh Thành.

Le coach Trân Trung Hoàn abonde en ce sens. "C’est peut-être dans son origine modeste et sa volonté d’aider les siens que Cuong tire son énergie. Nous avons de la chance d’avoir des sportifs comme lui", dit-il.

Il espèce que son petit protégé ne s’arrêtera pas en si bon chemin et fera de son mieux pour tutoyer le firmament dans sa discipline.

"Je souhaite un jour monter sur la plus haute marche du podium aux SEA Games. Ce sera mon cadeau pour ma mère et mes entraîneurs", s’enthousiasme Quàng Van Cuong, plein d’étoiles dans les yeux.  
                
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

De belles opportunités pour la promotion du tourisme à Ninh Binh Dans le cadre de l’Année nationale du tourisme 2020, qui sera organisée dans la province de Ninh Binh (Nord), une centaine d’activités culturelles et sportives intéressantes se dérouleront pendant toute l’année 2020, non seulement dans cette province mais encore de nombreuses autres localités du pays.