Royaume-Uni : l'inflation atteint son plus haut niveau en 40 ans

Dans un contexte de hausse des prix du carburant et de l'alimentation, l'indice des prix à la consommation (IPC) britannique est monté de 9,4% sur 12 mois jusqu'à juin, atteignant ainsi son plus haut niveau depuis 40 ans, selon des statistiques officielles.

>>Energie : le Royaume-Uni veut construire jusqu'à sept centrales nucléaires d'ici 2050

>>Royaume-Uni : l'inflation en hausse à 6,2% en février

Des habitants font des achats dans un supermarché à Londres.
Photo : AFP/VNA/CVN

Sur une base mensuelle, l'IPC du pays a augmenté de 0,8% en juin 2022 contre une hausse de 0,5% en juin 2021, selon l'Office des statistiques nationales (ONS). La progression de l'inflation annuelle a été alimentée par la hausse des prix du carburant et de l'alimentation, qui n'a été que légèrement compensée par la baisse des prix des voitures d'occasion, a déclaré Grant Fitzner, économiste en chef de l'ONS.

La hausse annuelle pour les transports était de 15,2% en juin 2022 contre une progression de -1,5% en juin 2020 pendant le premier confinement lié à la COVID-19.

Dans le domaine des transports, le prix des carburants automobiles a connu une montée en flèche de 42,3% sur une année. Le prix de l'alimentation et des boissons non alcoolisées a grimpé de 9,8% sur l'année 2021-2022, soit la progression la plus importante depuis mars 2009, d'après l'ONS.

La Banque d'Angleterre, banque centrale britannique, prévoit que l'inflation dépassera les 11% en octobre en raison d'une forte hausse largement anticipée des prix plafonds de l'énergie.

En vue de lutter contre l'inflation, la Banque d'Angleterre a relevé son taux d'intérêt de référence à 1,25%, son plus haut niveau depuis 2009. Son gouverneur Andrew Bailey a récemment affirmé que "notre engagement est inconditionnel" envers l'objectif d'inflation de 2% et qu'une "hausse de 50 points de base fera partie des choix sur la table lors de notre prochaine réunion" en août.


Xinhua/VNA/CVN