28/01/2021 09:02
Grâce à la mise en œuvre des résolutions des XIet XIIe Congrès nationaux du Parti, le secteur éducatif a obtenu des résultats encourageants durant la période 2010-2020.
>>L’éducation, un secteur prometteur pour les investissements étrangers
>>Hô Chi Minh-Ville remédie à la pénurie de personnel enseignant au primaire
>>Construire un système éducatif intelligent

Le Vietnam a réussi à généraliser l'enseignement maternel pour les enfants de 5 ans.
Photo : Nguyên Nam/VNA/CVN

Dans ses résolutions, le Parti communiste du Vietnam a mis l’accent sur le développement des ressources humaines, en particulier celles de qualité, et sur la rénovation fondamentale et globale de l’éducation nationale.

L'enseignement général contribue à une forte hausse de l'indice du capital humain. Dans une enquête sur la santé et l'enseignement général publiée par la Banque mondiale le 16 septembre 2020, cet index du Vietnam a augmenté de 0,66% à 0,69% en dix ans (2010-2020). Il est supérieur à la moyenne des pays ayant le même niveau de revenu.

L'investissement en capital humain pour la prochaine génération est un des facteurs les plus importants pour assurer le développement durable et la sécurité économique du pays.

D'après le Pr-Dr Nguyên Huu Duc, chef du groupe consultatif du Comité national d’innovation pour l'éducation et la formation, le Vietnam a réussi à généraliser l'enseignement maternel pour les enfants de 5 ans, son taux de scolarisation étant passé de 85,8% en 2015 à 99,98% en 2019. Maintenant, le pays continue à généraliser l'enseignement primaire et le premier cycle.

La qualité de l'enseignement général au Vietnam est reconnue dans le monde. Selon les résultats de l'enquête PISA 2018 (Programme international pour le suivi des acquis des élèves, une évaluation créée par l'Organisation de coopération et de développement économiques - OCDE), le Vietnam a obtenu 543 points en science et s’est classé au 4e rang de cette matière parmi 79 pays testés. Trois établissements d'enseignement supérieur figurent dans la liste des 1.000 meilleures universités du monde et huit dans celle des meilleures universités d'Asie.

De plus, l'écosystème d'innovation universitaire ne cesse de se développer. Le pays compte actuellement plus de 3.000 start-up dont de nombreux jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans. Ceux-ci mènent leurs activités dans plusieurs domaines tels que la technologie, l’administration, la finance, les divertissements, les arts, etc.

Avis des habitants de Hô Chi Minh-Ville

Les habitants de Hô Chi Minh-Ville s'intéressent particulièrement aux projets de documents du XIIIe Congrès national du Parti sur l’éducation des ressources humaines.

Un tournoi de volley-ball organisé à l’Université de Tây Bac.
Photo : Quang Quyêt/VN/ACVN

D'après Nguyên Huu Châu, membre du Conseil consultatif du Front de la Patrie du Vietnam à Hô Chi Minh Ville, le XIIIe Congrès national du Parti devrait publié des résolutions sur la répartition équitable du budget de l'État aux secteurs de l'éducation, des sciences et technologies afin de répondre aux besoins réels de l’économie. 

En outre, "les délégués devront s'intéresser à la rénovation de l'enseignement pour améliorer les compétences des élèves, à la réorganisation du système universitaire pour créer de grandes écoles de niveau régional et international", a souligné Mai Nhât Phuong, secrétaire du Comité du Parti du 7e quartier, dans le 10e arrondissement, à Hô Chi Minh-Ville. Selon lui, la formation professionnelle devrait suivre les besoins du marché du travail et l'orientation de développement de chaque province et ville.

Par ailleurs, le XIIIe Congrès du Parti devrait avoir l’œil sur la formation physique et esthétique, la lutte contre les produits culturels nuisibles, la restauration et la conservation des villages de métiers traditionnels et des arts menacés de disparition.

Pour Nguyên Ngoc Bao Quyên, secrétaire du 10e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, il est nécessaire de prendre des mesures visant à rehausser la qualité de la formation des ressources humaines, notamment des jeunes talentueux et des personnes issues des minorités ethniques, ainsi qu'à encourager les étudiants vietnamiens à l'étranger à revenir travailler dans le pays. De plus, il faudrait aider les jeunes des ethnies à élargir leurs activités commerciales dans leurs provinces d’origine. 
Thao Nguyên/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.