Renforcement des capacités défensives pour protéger la Patrie

Le ministre vietnamien de la Défense, le général Phan Van Giang, a affirmé le point de vue du Vietnam sur la construction et le renforcement des capacités défensives pour protéger sa Patrie et la paix et assurer le bien-être de son peuple, dans son allocution lors d'une session plénière du 19e Dialogue de Shangri-La, le 11 juin à Singapour.

>>Le ministre Phan Van Giang rencontre ses homologues de trois pays

>>Le Vietnam participe au 19e Dialogue de Shangri-La à Singapour

Le ministre vietnamien de la Défense, le général Phan Van Giang, s'exprime lors d'une session plénière du 19e Dialogue de Shangri-La, le 11 juin à Singapour.
Photo : VNA/CVN

Alors que la paix, la coopération et le développement sont toujours l'aspiration commune de l'humanité, la concurrence stratégique, les conflits d'intérêts et les différends sur la souveraineté et le territoire entre les pays continuent de se produire, a-t-il déclaré.

Par conséquent, le renforcement des capacités défensives pour protéger la nation est vraiment une exigence indispensable et objective pour chaque pays, a poursuivi le ministre.

La défense nationale du Vietnam est une défense populaire et pacifique, une défense ayant les caractéristiques d’une autodéfense proactive. Nous sommes déterminés à éloigner les risques de guerre. La position du Vietnam est de renforcer ses capacités défensives avec ses propres forces, conditions et capacités internes. ''Notre pays ne participe à aucune alliance militaire, ne s’allie avec aucun pays pour s’opposer à un autre, n’autorise aucun pays étranger à établir de base militaire sur son territoire ni à l’utiliser contre un pays tiers. Le Vietnam ne recourt pas à la force ni ne menace d’y recourir dans ses relations internationales,'' a-t-il ajouté.

Du point de vue du Vietnam, le renforcement des capacités défensives consiste à renforcer la force collective de l'ensemble des forces militaires, du peuple et du système politique. Cela comprend également le renforcement de la puissance globale dérivée de la politique, de la détermination et des perspectives économiques, scientifiques et technologiques, plutôt que de compter uniquement sur l'amélioration de la force militaire, a poursuivi le ministre Phan Van Giang.

Le Vietnam préconise le renforcement des capacités défensives non seulement par l'achat, la production et la modernisation d'armes et d'équipements, mais aussi par divers autres aspects. Il s'agit notamment de renforcer les forces militaires et de défense grâce à une stratégie synergique, en tenant compte des exigences et des missions liées à la construction et à la protection nationales, aux capacités de combat et à la capacité des forces armées.

Le renforcement des capacités défensives, sans transparence, peut facilement conduire à la méfiance et à l'incompréhension. Sans motif valable, cela pourrait également entraîner une course aux armements. Par conséquent, la confiance stratégique entre les pays diminue, la concurrence stratégique augmente, le risque de confrontation persiste, la sécurité traditionnelle devient plus compliquée et le potentiel de guerre et de conflit devient imprévisible.

D'autre part, une course aux armements consommera inévitablement des ressources nationales, qui devraient être mieux dépensées pour favoriser le développement socio-économique, s'attaquer aux menaces de sécurité non traditionnelles pour apporter le bonheur et la prospérité au peuple, a noté le ministre.

Le Vietnam s'engage activement dans une intégration internationale complète et étendue et s'efforce de renforcer la confiance stratégique avec d'autres pays.

"Nous aspirons à élargir la coopération en matière de défense, à améliorer la capacité de défendre notre nation et à relever conjointement les défis de sécurité communs, sur la base du respect de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de chacun, et conformément aux principes fondamentaux du droit international", a-t-il dit.

Concernant la question en Mer Orientale, le Vietnam adhère résolument et fermement au principe du règlement des différends et des désaccords par des moyens pacifiques, sur la base du respect de l'indépendance, de la souveraineté et des intérêts légitimes des pays, a-t-il déclaré.

Le Vietnam prône également le respect du droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS de 1982), s'engage à respecter strictement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et attend avec impatience la construction d'un code de conduite substantiel en Mer Orientale (COC) avec une meilleure clarté juridique.


VNA/CVN