12/09/2019 01:23
Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a remanié mercredi 11 septembre son gouvernement, changeant notamment les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, a annoncé le porte-parole de l'exécutif.
Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe (3e à gauche) le 19 juin à Tokyo.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les fonctions clefs sont confiées à des figures déjà présentes dans l'équipe sortante mais dont certaines changent de poste, a précisé le porte-parole lors d'une conférence de presse.

Taro Kono passe à la Défense, ce qui peut être interprété selon les médias comme un signe du soutien de M. Abe à sa fermeté dans la récente escalade de querelles avec la R. de Corée.

Toshimitsu Motegi, l'homme au coeur des négociations commerciales avec les États-Unis après la sortie de ceux-ci de l'Accord multilatéral transpacifique (TPP), change de casquette. Il laisse celle de la revitalisation économique pour celle de la diplomatie, alors que Tokyo et Washington sont censés annoncer prochainement la conclusion d'une entente commerciale.

Le poste des Affaires étrangères est cependant des plus sensibles compte tenu des relations tendues avec la Corée du Sud, des différends territoriaux avec la Chine ou la Russie, sans compter les coups de boutoir de l'allié américain et la question du programme nucléaire de la RPDC.

Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, un pilier de l'équipe qui occupe aussi la fonction de secrétaire général de l'exécutif, reste en place, de même que le vice-Premier ministre et ministre des Finances Taro Aso.

En outre, 13 nouveaux venus font leur entrée, dont, à l'Environnement, le populaire jeune Shinichiro Koizumi, fils de l'ex-chef de gouvernement Junichiro Koizumi.

Les femmes, elles, ne sont que deux (aux Affaires intérieures et aux jeux Olympiques), même si M. Abe continue de dire qu'il veut une société où "brille" la gent féminine.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune