10/05/2018 20:27
Un dialogue de deux jours de consultation pour lancer le projet "Sécurité et égalité : réalisation des droits et des opportunités des travailleuses immigrantes dans la région de l’ASEAN" a débuté le 10 mai à Hanoi.
>>Le Canada intensifie ses relations avec l'ASEAN
>>Le Sommet de l’ASEAN aborde les questions orientées par la population

L'événement est organisé conjointement par l'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes ou UN Women) et l’Organisation internationale du travail (OIT).

Dans un atelier de confection.
Photo: Huyên Trang/VNA/CVN

Durant deux jours, les participants discutent des contenus liés à l’aperçu général du programme Sécurité et Egalité, aux priorités juridiques et politiques, à l'amélioration des compétences des partenaires dans la réalisation des politiques, à l’assistance des services, etc.

Le projet "Sécurité et égalité : réalisation des droits et des opportunités des travailleuses immigrantes dans la région de l’ASEAN", phase 2018-2022, fait partie de l’initiative de l’Union européenne (UE) et l’ONU pour éradiquer la violence vis-à-vis des femmes et des petites filles. Déployé par l’OIT et l’ONU Femmes, ce programme fournit des assistances techniques pour assurer la sécurité des travailleuses immigrantes et l’égalité de toutes les femmes dans la région de l'ASEAN. Il attire la participation des organes gouvernementaux des pays membres de l’ASEAN que sont Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam.

S’exprimant à cet événement, le directeur de l’OIT au Vietnam, Chang-Hee Lee a dit que parmi environ 10 millions de travailleurs immigrés ces derniers temps, près de la moitié sont les femmes. Tout au long de l’immigration, les femmes doivent faire face aux risques liés à la violence et à la traite humaine, à la discrimination de la conduite, a-t-il souligné. Il a aussi ajouté que ce dialogue était une opportunité pour présenter le projet aux parties concernées et déterminer ses domaines concrets au niveau national pour assurer que ce projet est convenable aux priorités du pays.

D’après Elisa Fernandez, représentante en chef de l’ONU Femmes au Vietnam, le Vietnam est un des premiers pays à réaliser à titre expérimental le programme de l’ONU sur les services  de première nécessité pour les femmes et les petites filles touchées par la violence au niveau national pour contribuer à la sécurité des travailleuses.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.