Assemblée nationale
Proposition de garantir la flexibilité pour maîtriser la montée des prix des carburants

Il est nécessaire de garantir la flexibilité pour maîtriser la montée des prix des carburants, a déclaré le député Bùi Manh Khoa (province de Thanh Hoa) lors de la séance tenue le 1er juin à l’après-midi dans le cadre de la 3e session de l’Assemblée nationale.

>>Débat sur les questions socio-économiques

>>Des projets de loi en débat

>>AN : accélérer le travail d'aménagement pour la période 2021 - 2030

Il est nécessaire de garantir la flexibilité pour maîtriser la montée des prix des carburants.
Photo : VNA/CVN

Lors de cette séance consacrée à la mise en œuvre du plan de développement socio-économique et du budget public en 2021 et durant les premiers mois de 2022, le député Bùi Manh Khoa a souligné que selon les prévisions, les prix de carburants continueraient d’augmenter ou resteraient élevés, affectant la vie de la population. Il a également rappelé que le Comité permanent de l'Assemblée nationale avait décidé de réduire de 50% la taxe de protection de l'environnement sur l’essence.

Le député de Thanh Hoa a proposé que lors de cette 3e session, l'Assemblée nationale charge son Comité permanent de décider d'ajuster la taxe d'accise et la taxe sur la valeur ajoutée sur les prix de l'essence et du pétrole en 2022.

Lors de la session, plusieurs députés ont également parlé de la Résolution N°42/2017/QH14 sur un règlement expérimental des créances douteuses des établissements de crédit. Selon la députée Lê Dào An Xuân (province de Phu Yên), il est nécessaire de modifier rapidement les contenus qui ne sont plus appropriés pour s’adapter à la situation actuelle. De son côté, la députée Nguyên Viêt Hà (province de Tuyên Quang) a insisté sur la nécessité de légiférer sur le traitement des créances douteuses.

VNA/CVN