12/01/2019 18:49
"Environ 70% des étudiants diplômés travaillent dans des domaines dans lesquels ils n’ont pas été formés", a indiqué Nguyên Thành Phong, président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville. Il a exposé ce paradoxe lors du séminaire "Relier les écoles et les entreprises pour la création d'emplois en faveur des étudiants diplômés".
>>Quand l’entreprise et l’école s’associent
>>Favoriser les liens écoles-entreprises
>>L’orientation scolaire, la clé du futur de l’emploi

Au séminaire tenu le 10 janvier à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: Quang Châu/CVN

L'événement a été organisé le 10 janvier par l'Université d'économie de Hô Chi Minh-Ville (UEHCM) et le Service municipal de l'éducation et de la formation (SMEF).

Selon Nguyên Thành Phong, la création d'emplois pour les travailleurs est une mesure phare du plan de développement socio-économique annuel de la ville. Celle-ci propose en moyenne plus de 300.000 emplois chaque année. Le nombre d'étudiants trouvant un emploi après avoir obtenu leur diplôme a atteint 72,3%.

Pourtant, la création d'emplois pour les travailleurs, en particulier les étudiants après l'obtention du diplôme, reste difficile. Les principales raisons sont les suivantes: le manque de prévisions sur le marché du travail, l’évolution de l’économie de marché, les compétences scolaires acquises par les diplômés qui ne répondent pas aux besoins en recrutement des entreprises …

À l’occasion du séminaire, le président du Comité populaire municipal, Nguyên Thành Phong, a souhaité que les experts proposent des solutions radicales et pertinentes afin d’aider la ville à améliorer la structure du marché du travail, en mettant d’abord en place un écosystème de liaison efficace, rattachant donc le gouvernement, les écoles, les entreprises et les étudiants.

Défis et mesures

En ce qui concerne la tendance du marché du travail au Vietnam à l’avenir et la révolution industrielle 4.0, le Pr Nguyên Dông Phong, recteur de l'UEHCM, a indiqué que le pays devrait faire face à de nombreux défis en matière de qualité des ressources humaines. Plus précisément, les qualifications techniques et professionnelles des travailleurs restent faibles. La productivité du travail est inférieure à celle de nombreux pays de la région d'Asie du Sud-Est.

Pour satisfaire le fort besoin en ressources humaines qualifiées, il faut développer la capacité à anticiper les fluctuations du marché du travail à long terme.
Photo: Nguyên Thao/VNA/CVN

En outre, de nombreux métiers tendent à disparaître alors que d’autres apparaissent. Pour répondre aux réelles exigences, les universités et les entreprises doivent partager, travailler et coopérer sérieusement dans le sens d’une amélioration de la formation et de l’emploi des ressources humaines.

Pour que la formation réponde aux besoins réels, il faut développer la capacité à anticiper les fluctuations du marché du travail à long terme. À partir de cela, les écoles pourront modifier la structure de formation professionnelle et mettre en place des programmes appropriés. Parallèlement, il est nécessaire de créer un mécanisme pour encourager les entreprises à s’associer activement aux établissements d’enseignement et à améliorer la maîtrise des langues étrangères chez les étudiants.

En tant que directeur adjoint du Centre de prévision des ressources humaines et d'information sur le marché du travail de Hô Chi Minh-Ville, Trân Anh Tuân a estimé que la quantité de personnel hautement qualifié n'était pas suffisante à l’heure actuelle. De plus, les employeurs ne sont pas satisfaits de ces travailleurs en raison de leurs compétences inadéquates.

Selon les participants, ces dernières années, les liens écoles-entreprises se sont développés de façon très dynamique. Néanmoins, ils ne sont pas encore aussi efficaces que prévu. Par conséquent, il est important de les promouvoir fortement via diverses actions. Les responsables de ces programmes doivent continuer à profiter au maximum des incitations étatiques pour mener à bien leur tâche.

Quang Châu/CVN








 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La région septentrionale du Centre encourage le tourisme saisonnier Son littoral magnifique est devenu l'un des principaux produits touristiques de la région septentrionale du Centre. Cette région continue d’améliorer la qualité de ses services et de lancer de nouveaux produits touristiques.