30/06/2019 22:05
Une conférence sur les moyens de renforcer la coopération pour la protection du Mékong grâce à des approches de planification énergétique de l'eau plus intelligentes et à une large application des énergies renouvelables dans toute la région du Mékong s'est tenue à Hanoï le 28 juin.
>>Le delta du Mékong face au changement climatique
>>S'orienter vers l'adaptation au changement climatique

Une vue du fleuve Mékong.
Photo: AFP/VNA

L'événement était organisé conjointement par le Centre de recherche Stimson, l'Union internationale pour la conservation (UICN) et l'ambassade des États-Unis au Vietnam.

Brian Eyler du Centre de recherche Stimson a déclaré qu'une initiative sur un programme de connexion au Mékong avait été mise sur pied par le Center Stimson, l'UICN, Nature Conservancy (TNC), l'Université de Californie à Berkeley (UCB), l'Académie diplomatique du Vietnam avec l'aide financière de l'ambassade des États-Unis au Vietnam et le projet "Building River Dialogue and Governance" (BRIDGE).

Le programme propose de promouvoir l'achat et la vente d'électricité entre le Vietnam et le Laos, en particulier la mise en œuvre du plan directeur stratégique pour l'eau et l'énergie au Vietnam et au Laos; et changer le portefeuille d'investissements énergétiques des deux pays afin de minimiser les impacts environnementaux, sociaux et politiques.

Il promeut également les investissements étrangers du Vietnam dans les énergies renouvelables au Laos et au Cambodge, tout en maximisant les investissements dans les domaines de l'énergie éolienne, solaire et de la biomasse et en réduisant les projets d'hydroélectricité.

Optimiser l’utilisation de l’eau et de l’énergie

Selon Jake Brunner, représentant en chef par intérim de l’UICN-Vietnam, afin de réaliser les objectifs du rapport sur les contributions déterminées au niveau national (NDC) de l’Accord de Paris et de renforcer la coopération avec le Laos et le Cambodge, le Vietnam doit exploiter pleinement ses avantages et en faire la promotion de l’approche plus verte et plus propre pour assurer la sécurité énergétique régionale et minimiser les risques pour la région du delta du Mékong.

Les participants ont mis en lumière les progrès du programme de connexion au Mékong, qui fournit des informations aux agences de gestion et aux parties prenantes vietnamiennes sur les possibilités et les outils applicables pour optimiser l’utilisation de l’eau et de l’énergie.

En outre, le programme a favorisé la mise en relation et le partage d'informations entre les instituts de recherche et les organisations internationales travaillant dans les secteurs de l'eau et de l'énergie et avec les parties prenantes concernées au Vietnam.

Dans les années à venir, l'UICN, le Centre de recherche Stimson, l'Académie diplomatique du Vietnam et ses partenaires continueront d'organiser des consultations approfondies afin de parvenir à un consensus au sein des agences gouvernementales, promouvant ainsi une stratégie visant à développer une énergie durable dans la région.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.