11/05/2018 11:49
La République de Corée recrutera 7.900 travailleurs vietnamiens en 2018, a fait savoir mercredi 9 mai le Département de gestion des travailleurs vietnamiens à l’étranger du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales.
>>Le Vietnam enverra 110.000 travailleurs à l’étranger en 2018
>>Un demi-million de Vietnamiens travaillent à l’étranger
>>Des ouvriers vietnamiens au Festival des travailleurs étrangers en République de Corée

Une rencontre en juillet 2017 à Incheon entre le ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales avec des travailleurs vietnamiens en République de Corée. Photo: VNA/CVN

"Les travailleurs vietnamiens seront sélectionnés au titre du protocole d’accord sur l’envoi et la réception de travailleurs vietnamiens en République de Corée dans le cadre du système de permis de travail (EPS)", a indiqué le Département de gestion des travailleurs vietnamiens à l’étranger à la presse.

Du total, 6.300 postes seront à pourvoir dans les industries de fabrication et 1.600 autres dans la pêche, a précisé le directeur adjoint dudit département Nguyên Gia Liêm.

Le Vietnam a envoyé l’année dernière 134.751 travailleurs à l’étranger, chiffre qui dépasse de 28,3% le plan annuel prévu et marque la quatrième année consécutive où le nombre de travailleurs vietnamiens envoyés à l’étranger franchit la barre des 100.000.

Selon le Département de gestion des travailleurs vietnamiens à l’étranger, Taïwan (Chine), le Japon et la République de Corée sont les marchés les plus recruteurs de travailleurs vietnamiens, avec respectivement 66.926, 54.504 et 5.178 personnes en 2017.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.