Pour que la croissance reprenne

Au cours de la mise en œuvre du programme de redressement socioéconomique 2022-2023, le Vietnam s’applique à optimiser ses ressources, à trouver de nouveaux leviers et à saisir toutes les opportunités qui lui sont proposées.

>>L’économie s’est améliorée au premier trimestre

>>HSBC table sur une croissance vietnamienne de 6,2% en 2022

>>Le secteur immobilier va s'accélérer dans les temps à venir

Après deux ans de crise sanitaire, aujourd’hui, toutes les localités se mobilisent pour retrouver leur rythme de croissance d’avant la pandémie.
Photo : CTV/CVN

La crise du coronavirus a interrompu les chaînes d’approvisionnement mondiales et bouleversé les échanges commerciaux. Aujourd’hui, les gouvernements et les entreprises s’efforcent de relancer la production et de retrouver le dynamisme d’avant la pandémie. C’est l’occasion pour le Vietnam de s’intégrer plus profondément dans les chaînes d’approvisionnement et le tissu économique mondial en général, a déclaré le professeur associé Nguyên Van Thao, ancien vice-président du Conseil central de la théorie.

Pour réaliser cet objectif, le Vietnam doit disposer d’un plan d’action global avec des mesures concrètes. Il est impératif de redynamiser les partenariats entre les entreprises vietnamiennes et étrangères, qu’ils soient commerciaux, scientifiques ou technologiques.

Afin d’attirer les investisseurs à venir nombreux au Vietnam, il convient de modifier les politiques financières et foncières et de poursuivre la réforme administrative pour créer un environnement d’affaires favorable. Il est également nécessaire d’investir massivement dans la formation des ressources humaines qualifiées pour optimiser la productivité et améliorer la compétitivité du pays, a expliqué Nguyên Xuân Thang, directeur de l’Académie nationale des politiques de Hô Chi Minh.

Retrouver le rythme de croissance

"Aujourd’hui, notre pays veut développer une économie numérique et s’inscrire dans une démarche verte, circulaire et durable. Pour réaliser cet objectif, il faut absolument améliorer la qualité des ressources humaines et la productivité. Mais il n’existe pas une formule commune pour toutes les provinces. Chaque localité doit déterminer sa propre stratégie en tenant compte de ses conditions spécifiques et de ses besoins réels de développement", a-t-il dit.

Pour trouver de nouveaux modèles de croissance durables et intégrer les produits vietnamiens dans les chaînes de valeurs mondiales, le gouvernement invite les entreprises à innover, à moderniser leur processus de production afin de se conformer aux normes internationales.

Après deux ans de crise sanitaire, aujourd’hui, toutes les provinces et grandes villes se mobilisent pour retrouver leur rythme de croissance d’avant la pandémie. Prenons l’exemple de la province de Quang Ninh au Nord qui adopte désormais des modèles de croissance verte. Selon le secrétaire du comité provincial du Parti, Nguyên Xuân Ky, Quang Ninh met tout en œuvre pour accélérer la réforme administrative et moderniser ses infrastructures stratégiques.

De son côté, la province de Phu Yên au Centre est en cours de finalisation de son plan de redressement socio-économique pour 2022-2025. "L’économie maritime, la pêche halieutique, le tourisme et les services portuaires sont nos principaux leviers de croissance. Aujourd’hui, nous avons terminé l’aménagement du port à eau profonde de Bai Gôc. Nous entendons construire des éoliennes offshores permettant d’assurer la sécurité énergétique et la défense nationale. S’agissant du tourisme, nous poursuivons la réforme administrative pour faciliter les projets d’investissement dans ce secteur", a déclaré Pham Dai Duong, le secrétaire du comité provincial du Parti.

Les actions menées par le Vietnam lui permettront de renforcer la résilience de son économie, de maintenir la stabilité sociale et de trouver de nouvelles opportunités de développement après la pandémie.

VNA/CVN

back to top