08/05/2022 22:30
Un séminaire consacré au développement du tourisme à Trà Vinh (Sud) a eu lieu le 6 mai, en présence d'une cinquantaine de voyagistes de tout le pays ainsi que d'experts culturels et touristiques venus d'universités et d'instituts de recherche.
>>Une vie en harmonie avec la nature à Côn Chim
>>La nouvelle ruralité progresse pour le meilleur à Trà Vinh

Touristes à la découverte de la dune de Côn Chim à vélo.

Lê Thanh Binh, vice-président du Comité populaire de Trà Vinh, a déclaré que le tourisme provincial avait réalisé de grands pas avec la création de produits plus écologiques, culturels et communautaires... Ainsi, ses destinations sont de plus en plus choisies par les agences de voyages et les touristes lorsqu’ils veulent découvrir le delta du Mékong.

Par rapport à la période précédente, 2016-2020, le nombre de voyageurs à Trà Vinh a augmenté de 17,84%. En 2019, avant l'épidémie de COVID-19, la province en avait accueilli plus d'un million. Et au cours des quatre premiers mois de 2022, elle en a dénombré plus de 200.000.

Duong Hoàng Sum, directeur du Service municipal de la culture, des sports et du tourisme, a informé que celui-ci avait élaboré un programme global de coopération avec l'Institut de recherche économique et de développement touristique de Hô Chi Minh-Ville pour promouvoir les atouts du tourisme communautaire de sa province.

Un tourisme respectueux de la nature et de la culture

La Professeur Phan Thi Thu Hiên, du Département de la culture de l'Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville (Université nationale de Hô Chi Minh-Ville), a indiqué que Trà Vinh proposait un certain nombre d'attractions intégrées au tourisme rural. C'est le cas du site touristique de Côn Chim (dune des oiseaux), dans le district de Châu Thành, où la population vit le long de la rivière Cô Chiên en élevant crevettes et crabes pendant les six mois de la saison sèche et en cultivant du riz pendant les six autres. Les paysans  persistent dans une agriculture propre et naturelle.

Côn Chim est un site respectant la nature.

Côn Chim est un site respectant la nature. Après deux ans de fonctionnement, en décembre 2021, il avait accueilli environ 15.000 visiteurs.

Contrairement à cette dune, celle de Côn Hô, dans le district de Càng Long, est un petit îlot sans électricité, sans routes goudronnées, sans motos... Les autorités de Trà Vinh y ont donc établi un modèle combinant tourisme communautaire et éco-tourisme avec des sorties nocturnes avec des lampes à pétrole pour ramener des souvenirs du passé aux voyageurs.

"Avec ce modèle et le village culturel khmer de Trà Vinh déjà exploité, la province montre sa détermination dans le développement du tourisme sans impacts sur l’identité culturelle des populations autochtones", a déclaré la Prof. Thu Hiên.

D'un point de vue commercial, Nguyên Ngoc Trang, directrice des services de tourisme interne du voyagiste Hoà Binh, a apprécié ces circuits qui, selon elle, "sont adaptés à la tendance actuelle de petits groupes et de groupes familiaux, et qui sont de vraies expériences éducatives".

La province doit avoir une stratégie pour promouvoir ce produit touristique original afin que les visiteurs en sachent plus, aient une vision différente pour les inciter à venir vivre ces expériences.

Pour des attractions touristiques durables

Lê Thi Thanh Thuy, directrice de Saigon Star Travel, a partagé qu'à travers ses expériences personnelles sur les produits touristiques communautaires de Trà Vinh, elle avait eu de nombreuses émotions, en particulier lors de "la visite nocturne" à Côn Hô.

Un repas avec des lampes à pétrole est proposé lors de la visite nocturne sur la dune de Côn Hô, district de Càng Long, province Trà Vinh, au Sud.

Pourtant, d'après Mme Thanh Thuy, les voyagistes peuvent exploiter ces modèles de tourisme, mais les services actuels ne sont pas suffisants. Si la province a une bonne communication, elle accueillera de nombreux visiteurs. Mais évidemment, il sera difficile de répondre à leurs besoins si les services ne sont pas professionnels, notamment au niveau des ressources humaines.

Face à la concurrence des localités voisines, en particulier Cân Tho, Bên Tre, Tiên Giang, An Giang et Kiên Giang, qui possèdent des centres touristiques, d’excellentes infrastructures et de bonnes technologies, les participants à ce séminaire ont fait des suggestions : renforcer les liens avec les circuits dans le delta du Mékong, améliorer les expériences en tourisme rural, diversifier les activités des villages de métiers, planifier, organiser et mettre en œuvre les sites touristiques par l’entremise des médias, développer des politiques d’entrepreneuriat pour les minorités ethniques, en particulier les Khmers.

Pour les  dunes de Côn Chim et Côn Hô, plusieurs conférenciers ont proposé de limiter le nombre de visiteurs afin d'éviter de bouleverser la vie des habitants.
 
Texte et photos : Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Les touristes sud-coréens et américains plébiscitent le Vietnam En avril, 101.000 touristes étrangers se sont rendus au Vietnam, soit une hausse spectaculaire de 242,9 % sur un mois et de 520,6 % en glissement annuel.