26/04/2022 15:06
La rivière Saigon est un trésor précieux éternel. Il est grand temps de muscler son potentiel pour encore mieux développer Hô Chi Minh-Ville. La ville accorde de plus en plus d'attention aux paysages de la rivière Saigon pour prendre en compte ce joyaux dans le développement urbain.
>>Relance du tourisme : Cân Gio ouvre le bal
>>Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux
>>Réunion sur la relocalisation des ports de la rivière Saïgon

Un espace piéton est ouvert le long de la rivière Saigon (1er arrondissement, Hô Chi Minh-Ville).

Selon les experts, les architectes ou les urbanistes, la rivière Saigon est un trésor précieux éternel. Il est grand temps de muscler son potentiel pour encore mieux développer Hô Chi Minh-Ville. Voilà le constat qui a été fait lors du séminaire récent "Planification pour promouvoir le potentiel et les avantages de la rivière Saigon" organisé le 22 avril par le journal Tuôi Tre (Jeunesse).

S'exprimant lors de l'atelier, Nguyên Thanh Nha, directeur du Service de la planification et de l’architecture de Hô Chi Minh-Ville (SPA), a déclaré : "Pendant le processus de développement, nous n'avons pas considéré la rivière comme il aurait fallu. Actuellement, la ville accorde de plus en plus d'attention aux paysages de la rivière Saigon pour prendre en compte ce joyaux dans le développement urbain. Il y a deux ans, les dirigeants de la ville l'ont compris en confiant des projets au SPA. Les projets sont menés en suivant une méthodologie stricte ; des idées s’ensuit la planification, jusqu’à la réalisation".

Selon M. Nha, le SPA a proposé au Comité populaire de la ville d’évaluer le potentiel de la rivière Saigon du district de Cu Chi à Mui Den Do (district de Cân Gio) ainsi que de proposer des solutions spécifiques pour son développement.

Ainsi, si une zone n'a pas encore été aménagée, cet aménagement doit être planifié. Si une zone a déjà été aménagée, la ville en règlementera la gestion. Il faut surtout arrêter l'empiètement de la terre sur le fleuve et préserver de la culture fluviale de Saigon.

En outre, la ville doit faire valoir les atouts et le potentiel inhérents à la rivière Saigon en tant que façade importante de la ville avec des espaces publics au service de la population. Parallèlement, elle doit créer les conditions propices pour favoriser la participation des entreprises et de la communauté au développement de la rivière Saigon.

Préserver l'espace culturel

Les berges de la rivière de Saigon doivent être aménagées de manière réfléchie.

Le professeur associé Nguyên Minh Hoa a mis en garde contre le potentiel désastre pour l'avenir de la ville si elle ne surveille pas pleinement et correctement la planification et la construction des espaces bordants la rivière Saigon.

L'architecte Hô Viêt Vinh a aussi déclaré : "La rivière Saigon est le tracé principal de l'ensemble de Hô Chi Minh-Ville. Au nord se trouve la forêt de Cu Chi et au sud celle de Sac. Ceci est très similaire à la ville de Paris, comme deux écosystèmes équilibrés formant une structure durable à long terme. Dans seulement un quart de siècle, si nous n'apportons pas de changements positifs à temps, il y aura de nombreuses conséquences qui nuiront au fleuve".

L'architecte Steven Townsend (Société de conseil en planification architecturale B + H Architects, Canada) a déclaré que, d'hier à aujourd'hui, le développement de l'humanité a toujours été associé aux sources d'eau et aux rivières. Par conséquent, la rivière est aussi un symbole de préservation culturelle, tandis que les rêves sont le fondement de l'avenir. Hô Chi Minh-Ville est une ville au bord du fleuve, des premiers vestiges jusqu’aux temps modernes, elle porte toujours des attributs économiques, culturels, administratifs et générationnels. La rivière Saigon possède de nombreux attraits qui peuvent être exploités, notamment le développement des berges fluviales au service de l'économie de services.

En conclusion, l'architecte Nguyên Dô Dung a suggéré : "Seulement 5% de la longueur de la rivière est devenue un espace public. Dans l’avenir, il faut considérer le fleuve comme une façade urbaine de manière à augmenter le coefficient d'occupation du sol pour favoriser la création d’espaces publics (espaces piétons, places, jardins…)".
Texte et photos : Quang Châu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Des montgolfières pour animer le Festival de Huê Le "Festival de montgolfières - Ancienne citadelle de Huê vue du ciel" attire depuis quatre ans nombre de touristes et locaux. Cette année à l’occasion de la Semaine du Festival de Huê 2022, elle durera jusqu’au 30 juin.