04/06/2022 15:57
Selon Dô Xuân Lâp, président de l'Association vietnamienne du bois et de produits forestiers, le pays compte actuellement 5.580 entreprises produisant, commercialisant et transformant du bois et des produits forestiers.
>>Exportations de produits agro-sylvicoles et aquatiques en hausse de près de 17% en 5 mois
>>Exportations de Hô Chi Minh-Ville en hausse de 7,9% en cinq mois
>>Le commerce extérieur devrait atteindre 750 milliards d'USD en 2022

Les objets en bois vietnamiens sont présents dans 120 pays et territoires à travers le monde.
Photo : VNA/CVN

Parmi ces 5.580 entreprises produisant, commercialisant et transformant du bois et des produits forestiers, 4.813 sont  à capital d'investissement national et 767  à capital d'investissement étranger (IDE). On en dénombre 2.600 exportant directement des objets en bois vers les marchés internationaux.

Selon M. Lâp, les objets en bois vietnamiens sont présents dans 120 pays et territoires à travers le monde, dont cinq marchés principaux que sont les États-Unis, le Japon, la Chine, l'UE et la République de Corée.

"En 2021, ces cinq principaux débouchés ont réalisé une valeur totale d'exportation de 14,27 milliards d'USD, soit 90,4 % du total. Ces trois dernières années, le marché américain a toujours représenté plus de 60% des exportations d'objets en bois du Vietnam. Les articles exportés vers les États-Unis sont, pour la plupart, les armoires et  canapés en bois. En 2022, les commandes des clients américains représentent 68 % du volume total de celles commandés à l'étranger'', a déclaré M. Lâp.

''Cependant, afin de stabiliser le marché américain, le Vietnam doit développer durablement le commerce légal du bois. En particulier, il est nécessaire d'éviter les questions concernant l'origine des produits et de ne pas encourager les produits taxés par d'autres pays. Le marché américain "examine attentivement" les produits en bois vietnamiens sur ces questions", a-t-il ajouté.

Selon M. Lâp, fin 2020, le Vietnam a été une fois accusé par le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) d'importer du bois illégalement récolté dans des réserves naturelles du Cambodge, et avait illégalement importé du bois du Cameroun et de la République démocratique du Congo.

Le Vietnam est également accusé de ne pas appliquer strictement la loi sur l'importation et la transformation du bois, en particulier la réglementation sur l'origine légale du bois, et d'utiliser du bois illégal pour fabriquer des biens destinés à sa consommation intérieure. Ce sont des barrières commerciales qui rendent difficiles les exportations d'objets en bois vietnamiens à l'étranger, notamment vers le marché américain.

''Face à la situation, l'Association du bois et des produits forestiers du Vietnam a demandé au ministère de l'Agriculture et du Développement rural et à celui de l'Industrie et du Commerce de travailler avec le ministère camerounais des Forêts et de la Faune pour renforcer la coordination dans le contrôle des importations et exportations, ce afin d'assurer un commerce légal du bois entre les deux pays'', a-t-il précisé.

L'association a proposé au ministère de l'Agriculture et du Développement rural, à celui de l'Industrie et du Commerce, à la Direction générale des douanes et aux douanes locales de renforcer le contrôle des importations de bois par les entreprises d'investissement direct étranger (IDE) afin d'éviter les fraudes commerciales.

L'association demande aussi d'examiner l'IDE dans l'industrie de la transformation du bois, de ne pas autoriser les entreprises à produire des marchandises  risquant d'être lourdement taxées sur le marché américain. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.