Potentialités touristiques des hauts plateaux du Centre

Avec ses paysages naturels spectaculaires - collines, rivières, lacs, cascades, grottes, volcans... et ses riches patrimoines culturels matériels et immatériels d’une communauté de près de 50 ethnies, les hauts plateaux du Centre (Tây Nguyên) disposent de conditions optimales pour développer différents types de tourisme.

>> Ouverture de l’espace des fleurs et du salon international des fleurs à Dà Lat

>> Vols en montgolfière dans le ciel de la ville de Dà Lat

>> Comment Kon Tum préserve-t-elle la culture ethnique ?

Des voitures électriques emmènent les visiteurs sur une route bordée de pins à Dà Lat.
Photo : Thanh Giang/CVN

Une terre basaltique légendaire

Afin de profiter de la plus belle saison de la région des hauts plateaux (du novembre au début du mars), nous avons fait un voyage à la fin de l'année pour découvrir cette terre légendaire. Départ de Quang Nam, nous avons suivi la route nationale numéro 14 pour traverser les provinces de Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nông, Lâm Dông puis nous sommes allés à Nha Trang avant de retourner à Quang Nam.

Des routes pleines de soleil et de vent, de forêts à perte de vue..., tout est apparu devant nos yeux. Nous étions tous impressionnés par les magnifiques paysages des hauts plateaux du Centre.

Les hauts plateaux du Centre ne séduisent pas seulement les touristes par des services cinq étoiles mais par ses villages, ses montagnes et les histoires culturelles épiques de sa communauté de 49 groupes ethniques.

Pendant notre voyage, nous nous sommes arrêtés dans de nombreux endroits et avons découvert de nombreuses beautés magiques différentes des hauts plateaux du Centre. Dà Lat, une belle ville majestueuse et romantique, est connue de la “capitale touristique” des hauts plateaux alors que Dak Lak, Dak Nông, Gia Lai, Kon Tum sont connus de maisons communales, de maisons longues sur pilotis, de nuits de fête des gongs autour du feu, et de festivals épiques des Gia Rai, Bahna, Xo Dang, Gie Triêng, Brâu, Ro Mam, Hre Hrê, Co Ho, Xo Dang, Édé, M’nông...

De plus, la communauté des minorités ethniques des hauts plateaux du Centre possède une culture indigène riche et diversifiée, étroitement associée aux villages, avec les caractéristiques du droit coutumier et des fêtes spéciales telles que festival de la culture des gongs, fête de la goutte d’eau, fête du nouveaux riz, fête des éléphants, cérémonie de l’abandon du tombeau (rite Po Thi)... Souvent, les habitants des hauts plateaux s’unissent le soir autour du feu pour écouter une forme de conte très attrayante appelée “Khan” (une épopée).

Le volcan Nâm Kar est l’un des plus beaux du géoparc de Dak Nông.
Photo : Công Dat/CVN

Les habitants des hauts plateaux du Centre conservent de nombreux patrimoines culturels matériels et immatériels précieux tels que +đàn đá+ (lithophone), gongs, maisons longues sur pilotis, statues des maisons funéraires fêtes traditionnelles et tout un folklore transmis de génération en génération. L’Espace culturel des gongs a même été reconnu par l’UNESCO comme “chef d'œuvre culturel oral et intangible de l'humanité."

Selon le Professeur Tô Ngoc Thanh, ancien président de l'Association des arts folklorique du Vietnam, membre du Conseil international de la musique traditionnelle (ICTM), “les gongs sont considérés comme les fils ésotériques reliant le monde terrestre du monde divin. Depuis des milliers d'années, les gongs sont étroitement liés à la vie des habitants des hauts plateaux du Centre, de leur naissance à leur dernier souffle.”

La culture des hauts plateaux exerce un attrait irrésistible. À l'image du célèbre ethnographe français Georges Condominas (1921-2011), qui vécut de longues années dans les hauts plateaux du Centre, mangeant les plats M’nông, parlant la langue M’nông, portant des pagnes, se déplaçant pieds nus et travaillant dans les champs comme un vrai homme M’nông.... Il aimait tellement les Hauts Plateaux du Centre qu'il confia un jour : “ J'ai rêvé en langue M’nông !”

La vie unique des minorités ethniques et leur riche patrimoine culturel massif sont les attractions principales des hauts plateaux du Centre.

À l’écoute du souffle des arbres centenaires

"Allez dans les hauts plateaux du Centre pour écouter le souffle des arbres centenaires" (+Đi Tây Nguyên để lắng nghe hơi thở của đại ngàn+) est un dicton populaire des gens qui aiment les hauts plateaux du Centre, car il semble toujours y avoir un murmure de terre, d'eau et d'anciennes chansons du passé.

La découverte du mont Lang Biang par le célèbre médecin et explorateur français Alexandre Yersin (1863-1943) a jeté les bases de la naissance de la station de villégiature de Dà Lat puis à une série d'expéditions des Français sur les hauts plateaux du Centre.

Au cours de millions d'années de changements dans la structure géologique et géomorphologique, les hauts plateaux du Centre ont formé un réseau de paysages naturels extrêmement spectaculaires, avec d'innombrables collines, rivières, lacs, cascades, grottes et montagnes. Ce sont des conditions favorables pour développer les différents types de tourisme comme écotourisme, tourisme de villégiature, exploration de la vie culturelle, découverte des grottes et montagnes, tourisme d’aventure...

Les hauts plateaux du Centre disposent d’un système de circulation pratique reliant les régions et les localités via les aéroports de Buon Ma Thuôt (Dak Lak), Liên Khuong (Lâm Dông), Pleiku (Gia Lai) et un réseau routier reliant les provinces de Quang Nam, Binh Dinh, Phu Yên, Khanh Hòa et certaines provinces de la région Sud-Est.

La ville de Dà Lat, située à une altitude d'environ 1.500m, qui possède des conditions naturelles idéales et des paysages naturels poétiques et un climat doux toute l'année, est devenue la “capitale” touristique de cette région. Idem pour la ville de Mang Den de la province de Kon Tum qui fut ciblée par les Français avec l'intention de construire un deuxième Dà Lat dans les hauts plateaux du Centre au début du XXe siècle.

Touristes étrangers dansant aux sons des gongs dans une Nhà dài (maison longue sur pilotis) de l’ethnie M’Nông dans la province de Dak Lak.
Photo : Công Dat/CVN

On compte dans les hauts plateaux du Centre six parcs nationaux : Chu Mom Ray (Kon Tum), Kon Ka Kinh (Gia Lai), Yok Dôn (Dak Lak), Chu Yang Sin (Dak Lak), Bidoup Nui Bà (Lâm Dông), Tà Dùng (Dak Nông); deux Réserves mondiales de la biosphère qui sont le Plateau de Lang Biang (Lâm Dông) et le Plateau de Kon Hà Nung (Gia Lai).

Avec l'écosystème forestier le plus diversifié du Vietnam, la région est une destination très attrayante pour ceux qui aiment le tourisme d'aventure, le trekking, l'observation de la nature sauvage.

Les majestueuses hautes terres du Centre comptent des centaines de rivières, de ruisseaux, de lacs et de cascades. Par exemple, des rivières comme Dak Bla, Pa Cô, Serepok, Krông Ana, Krông Nô... ; de grands et beaux lacs tels que Tuyên Lam, Dan Kia - Suôi Vàng (Lâm Dông), Lak (Dak Lak), Biên Hô (Gia Lai); des cascades telles que Dray Nur, Dray Sap, Liêng Nung, Gia Long, Trinh Nu, Phu Cuong, Luu Ly, Pongour, Cam Ly, Pren... Tous ces paysages naturels sauvages et magnifiques peuvent être exploités et devenir de hauts lieux touristiques.

Notamment, les hauts plateaux du Centre possèdent le géoparc mondial de Dak Nông avec plus de 10 km de grottes volcaniques en basalte ainsi que des traces de tribus préhistoriques qui y vécurent il y a 6.000-7.000 ans. Selon des experts internationaux, ce réseau de grottes est beaucoup plus grand et plus attrayant que l’immense tunnel de lave Manjanggul sur l'île de Jeju, haut lieu du tourisme sud-coréen. Nous avons été vraiment subjugués par l’étrange beauté des volcans et grottes volcaniques de Dak Nông.

Il est vrai que les paysages naturels et les valeurs culturelles uniques des hauts plateaux du Centre sont d'immenses atouts pour le développement du tourisme portant l’identité régionale, comme le prévoit le Plan de développement socio-économique des hauts plateaux du Centre, période 2021-2030, avec vision à l’horizon 2045.

Les hauts plateaux du Centre comprennent cinq provinces : Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nông et Lâm Dông. Situés au carrefour de la frontière Vietnam - Laos - Cambodge, adjacents aux régions Centre-Nord, Côte Centre-Sud et Sud-Est, les hauts plateaux du Centre ont une superficie naturelle totale de 54.640,6 km² (16,5% de l'ensemble du pays). La région abrite 49 ethnies minoritaires. Sa position est stratégique en termes d'économie, de politique, de culture, de société, de défense nationale, de sécurité et d'affaires étrangères.

VI/VNA/CVN




back to top