Pfizer dopé par les ventes de son vaccin et de sa pilule anti-COVID

Les ventes du vaccin et de la pilule anti-COVID-19 de Pfizer ont dopé ses résultats au deuxième trimestre, le groupe pharmaceutique américain prévoyant toujours d'en vendre pour 54 milliards d'USD sur l'ensemble de l'année.

>>Les ventes du vaccin anti-COVID dopent le chiffre d'affaires de Pfizer

>>Les revenus du développeur de vaccins BioNTech bondissent à 5,3 milliards d'euros au 2e trimestre

Image d'illustration d'une dose de vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech à Montréal en novembre 2021.

D'avril à juin, le chiffre d'affaires du laboratoire a bondi de 47% pour atteindre 27,74 milliards d'USD, un record.

Son bénéfice net s'est quant à lui envolé de 78%, à 9,9 milliards d'USD.

Les ventes du vaccin contre le COVID-19 Comirnaty, développé en collaboration avec le groupe allemand BioNTech, ont atteint 8,8 milliards d'USD (+20% par rapport à la même période en 2021), avec une hausse des ventes dans les pays émergents et des livraisons dans certains pays développés. Les livraisons ont en revanche ralenti aux États-Unis et au Canada.

Les ventes de la pilule anti-COVID Paxlovid, lancée fin 2021 et récemment utilisée par le président américain Joe Biden, ont de leur côté atteint 8,1 milliards d'USD.

Sans ces deux produits, et sans les effets de change, le chiffre d'affaires de Pfizer aurait progressé de 1% seulement. Les ventes de son traitement de sevrage tabagique Champix ont notamment été réduite à presque rien, le groupe ayant suspendu sa distribution en raison de la présence trop élevée d'un composant potentiellement cancérigène.

Le laboratoire a maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'année, et ce malgré un impact plus important que prévu initialement des effets de change sur ses recettes : la hausse du dollar abaisse la valeur des bénéfices engrangés à l'étranger quand ils sont convertis dans la devise américaine.

AFP/VNA/CVN