08/08/2019 22:06
Les banques font face à des difficultés pour recruter et former de la main-d’œuvre en finance et techniques bancaires qualifiée et ayant suffisamment de compétences dans les nouvelles technologies. Ces informations viennent d’experts présents au récent séminaire "Développement des ressources humaines dans les secteurs financier et bancaire dans la révolution industrielle 4.0".

>>Le Vietnam manque de travailleurs qualifiés
>>Pénurie de ressources humaines qualifiées en sécurité de l’information
 

La demande en ressources humaines dans le secteur bancaire sera très grande au cours des prochaines années.


Lors du séminaire organisé par l'Université Hoa Sen et le journal Saigon Economic Times, ces derniers ont indiqué que la 4e révolution industrielle pose de nombreux défis aux compagnies vietnamiennes dans cette branche. Le besoin de main-d'œuvre qualifiée et adaptée à la tendance croissante de l’ère numérique est de plus en plus criant. En outre, cette main d’œuvre qualifiée ou non pourrait s’orienter vers des établissements de crédit étranger.

En particulier, pour Hô Chi Minh-Ville, la demande en ressources humaines dans le secteur financier et bancaire d'ici 2025 représente 5% (environ 15.000 employés) du total des demandes d’emploi; dans lequel, les employés au niveau universitaire et supérieur représente 80,4% de la demande de recrutement.

Selon Nguyên Hoàng Minh, directeur adjoint de la Banque d’État - Bureau de représentation à Hô Chi Minh-Ville, la ville compte actuellement plus de 97.000 fonctionnaires et employé(e)s travaillant dans les banques de la ville. Parmi eux, environ 10 à 15% ont des compétences élevées. Cependant, il est nécessaire pour ce réseau de s’étoffer à l’heure actuelle. En outre, avec la tendance du développement du numérique, les banques manquent également de personnel adapté dans ce nouveau domaine.

 

Les employés du secteur bancaire numérique doivent être formés intensivement.


Trân Anh Tuân, directeur adjoint de l'Institut de recherche et de formation en économie internationale, directeur du Centre de prévisions des ressources humaines, a déclaré que dans les prochaines années, le secteur financier et bancaire devrait placer le développement de ressources humaines de qualité dans sa stratégie.

Selon Trân Anh Tuân, la majorité des diplômés ne satisfont que de 20% à 25% des exigences professionnelles des banques. Par conséquent, presque toutes les banques doivent prendre du temps à la formation de leurs nouveaux employés. Certains secteurs spécialisés, comme la cybersécurité, manquent de personnel et les banques doivent engager des experts étrangers pour consulter et mettre en application leurs projets.

Les enquêtes auprès des banques vietnamiennes montrent qu'il existe actuellement des postes où les recrutements sont délicats notamment en gestion des risques et en gestion des investissements. La plupart des banques commerciales de taille moyenne ne disposent pas de bonnes équipes de direction, ni de bons responsables de succursales. Leurs lacunes sont la non-maîtrise des technologies de l’information et de connaissances en langues étrangères.

Trân Anh Tuân a estimé que selon les prévisions, la demande en ressources humaines de haut niveau augmenterait de 20% par an. Par conséquent, si les établissements de formation ne renforcent pas leur formation dans le domaine bancaire, la main-d'œuvre de haute qualité dans ce secteur sera gravement déficiente.

En ce qui concerne la formation des ressources humaines dans le secteur bancaire et financier au cours des prochaines années, les participants ont suggéré que les universités améliorent la qualité de leur formation et mettent en place les technologies dans la formation et les activités éducatives dans les banques.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune