Affaire "Tinh thât bông lai"
Peines de prison de quatre ans et demi à cinq ans et demi proposées pour les accusés

Les procureurs ont proposé des peines de prison allant de quatre ans et demi à cinq ans et demi pour Lê Tùng Vân dans l'affaire relative à un lieu de culte bouddhiste familial nommé "Tinh thât bông lai" (Maison pure) dans la province de Long An (Sud).

>>Placement en détention provisoire de trois membres de "Tinh thât bông lai"

>>"Tinh thât bông lai" poursuivie pour abus des libertés de religion

L'accusé Lê Tung Vân (1er plan, à droite).
Photo : Bùi Giang/VNA/CVN

Un procès est en cours pour l'homme de 90 ans et ses complices au tribunal populaire du district de Duc Hoa, dans la province de Long An (Sud).

Lê Thanh Hoan Nguyên, 32 ans ; Lê Thanh Nhât Nguyên, 31 ans et Lê Thanh Trung Duong, 27 ans, passeraient de quatre ans à quatre ans et demi en prison.

Pendant ce temps, des peines de prison de trois ans à trois ans et demi ont été proposées pour Lê Thanh Nhi Nguyên, 24 ans, et Cao Thi Cuc, 62 ans.

Tous ont été poursuivis pour ''abus des libertés démocratiques pour porter atteinte aux intérêts de l'État, des organisations et des individus" selon les dispositions de l'Article 331 du Code pénal de 2015, complété et modifié en 2017.

Selon l'acte d'accusation, entre 2019 et 2021, les six personnes et Lê Thu Vân ont publié cinq clips vidéo et un article sur les réseaux sociaux, qui contiennent des informations déformées visant à diffamer la police de Duc Hoà et à insulter le bouddhisme et d'autres individus.

La peine de prison pour Lê Thu Vân sera prononcée ultérieurement car elle est sortie de sa résidence.

Ces derniers temps, les autorités de la province de Long An ont reçu de nombreuses dénonciations d'organisations et d'individus concernant les violations de personnes vivant chez Cao Thi Cuc.

Cette affaire a attiré l'attention du public, notamment sur des réseaux sociaux. Des gens sont mécontents des actes montrant des signes d'abus de la pratique religieuse à domicile et d'éducation des orphelins pour appeler à des dons de bienfaisance et d'abus des libertés démocratiques pour leur porter atteinte à la sécurité et à l’ordre de la localité.


VNA/CVN