Phu Yên
Partager des expériences pour régler les conséquences des bombes et mines

Le Comité populaire de la province de Phu Yên (Centre), en collaboration avec le Centre national d'action contre les bombes et mines du Vietnam, a organisé mardi 25 octobre un séminaire sur le règlement des conséquences des bombes et mines laissées par la guerre et les expériences internationales en la matière.

>> Le PM ordonne l'examen de l'application de la loi sur le règlement des conséquences des bombes et mines

>> Deux bombes datant de la guerre du Vietnam découvertes à Quang Tri

>> Le Vietnam à un dialogue sur les conséquences de la guerre et la paix aux États-Unis

Un séminaire sur le règlement des conséquences des bombes et mines se tient le 25 octobre à Phu Yên (Centre).
Photo : VNA/CVN

L’évènement a réuni le groupe consultatif sur les mines - MAG (Royaume-Uni), des experts de l'Université de Jangan (République de Corée), le Centre provincial d'action contre les bombes et mines de Quang Tri et le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales.

Les participants ont présenté de nombreux contenus tels que la situation de la pollution par les bombes et mines laissées par la guerre au Vietnam ; le perfectionnement du système de documents juridiques sur le déminage ; les actions du Vietnam pour surmonter les conséquences des bombes et mines ; l’édification d'un système d'information pour la gestion de la pollution minière ; les modèles efficaces de déminage à Quang Tri...

Des experts étrangers ont soulevé certaines questions sur la coopération internationale dans le traitement des conséquences des bombes et mines ; la coordination et le collecte de données sur le déminage ; les méthodes d'élaboration des plans d'action de déminage ; la mise en place d'un cadre juridique dans l'élaboration de programmes d'action sur le déminage avec le soutien d'organisations et d'agences étrangères.

Selon le Centre national d'action contre les bombes et mines du Vietnam, toutes les 63 villes et provinces sont contaminées par des bombes et mines, couvrant une superficie d'environ 5,6 millions d'hectares, soit 17,71% de la superficie du pays. On estime qu'il reste environ de 600.000 à 800.000 tonnes de bombes, de mines et d'explosifs dans le sol. Le nombre de victimes de bombes, de mines et d'explosifs est d'environ 110.000 personnes.

VNA/CVN

back to top