Thanh Hoa
Ouverture du Centre de services à guichet unique pour les victimes de violence sexiste

Le deuxième Centre de services à guichet unique pour les victimes de violence sexiste au Vietnam a ouvert ses portes dans la province de Thanh Hoa (Centre) le 21 janvier.

>>Le Vietnam œuvre pour faire progresser l’égalité des sexes

>>Conjuguer les efforts pour parvenir à l'objectif de l'égalité des sexes

>>Quang Ninh promeut l'égalité des sexes, la prévention et la réponse à la violence sexiste

Lors de la cérémonie d'inauguration du deuxième Centre de services à guichet unique pour les victimes de violence sexiste à Thanh Hoa.

Il s'agit d'un autre résultat de la collaboration entre le ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales et le Fonds des Nations unies pour la population - UNFPA visant à mettre fin à la violence sexiste à l'égard des femmes et des filles dans le cadre du projet de l'UNFPA "Atténuer les impacts du COVID-19 sur les populations vulnérables - Assurer le progrès national pour atteindre les Objectifs du Développement Durable au Vietnam", financé par le gouvernement du Japon.

Le Centre, appelé Maison Anh Duong, fournit des services essentiels, complets et intégrés aux femmes et aux filles qui subissent/risquent de subir des violences sexistes. Il fournit une large gamme de services, notamment des soins de santé, des services de protection sociale, des services juridiques et judiciaires et des références.

Soutenir les victimes

Protégeant les droits et la sécurité des victimes de la violence sexiste, le Centre dispose également de la ligne d'assistance téléphonique gratuite 18 00 17 44 disponible 24h/24 et 7j/7 pour détecter, prévenir et soutenir les victimes.

Dans son discours d'ouverture pour le lancement officiel du Centre à Thanh Hoa, la vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Nguyên Thi Hà, a confirmé que la création de la Maison Anh Duong était très opportune, ajoutant que la Maison Anh Duong jouerait un rôle important non seulement en soutenant les victimes mais aussi en renforçant l'implication, les responsabilités et une meilleure coordination entre les départements, secteurs et organisations concernés pour lutter contre la violence sexiste de manière professionnelle et amicale.

Pour sa part, la représentante de l'UNFPA au Vietnam, Naomi Kitahara, a exprimé l'honneur de l'UNFPA de contribuer aux efforts du gouvernement vietnamien pour mettre fin à la violence sexiste contre les femmes et les filles.

Le premier Centre de services à guichet unique pour les victimes de violence sexiste au Vietnam a été créé dans la province septentrionale de Quang Ninh avec le soutien technique et financier de l'UNFPA en partenariat avec KOICA.

Ouverte en avril 2020, la Maison Anh Duong à Quang Ninh a accueilli plus de 300 femmes et enfants, victimes de violences basées sur le genre. Sa hotline, accessible gratuitement 24h/24 et 7j/7, reçoit plus de 1.000 appels par mois.

VNA/CVN