08/09/2018 11:11
La maison trinh tuong est une structure originale des H’mông, groupe ethnique résidant dans les provinces septentrionales. Le nom de nhà trinh tuong dans la langue des ethnies Tày et Nùng signifie "maisons aux murs en torchis".
>>Moulage des socs de charrue des H’mông à Hà Giang
>>Le lin, les costumes et la tradition du tissage chez les H'mông
>>L’ethnie Hà Nhi et ses habitations en torchis

Qu’elles soient grandes ou petites, les maisons en torchis des H’mông sont toujours composées de trois compartiments: la partie à gauche où se trouvent la cuisine et le lit du couple, la partie à droite où se trouvent la cheminée et le lit réservé aux visiteurs, et celle du milieu où reposent l’autel des ancêtres et le salon de la famille.

Après avoir choisi l’emplacement idéal pour la construction de la maison, les H’mông utilisent un moule en bois dans lequel ils pressent de l’argile pour en faire des blocs. À partir de ces blocs sont construits les solides murs de l’habitation. Des maisons de deux étages sont également construites, avec des fondations à base de blocs de pierres. La particularité de ces maisons est qu’elles restent chaudes en hiver et fraîches en été.

Chaque habitation est entourée de solides murets en pierre sèche, capables de faire face aux vicissitudes du temps. En harmonie avec le vert des champs et le blanc des fleurs de pruniers, ces maisons aux toitures de couleur ocre, émergeant au cœur des montagnes, constituent un paysage d’une beauté paisible et poétique.
 
Texte et photos: Hoàng - Tôn - Minh/DTMN/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.