18/09/2020 11:42
Une vague de délocalisation des des investissements américains vers le Vietnam a commencé à avoir lieu en raison de la guerre commerciale et est devenue encore plus prononcée depuis que la Chine est sous l'influence de l'épidémie de COVID-19.
>>Les États-Unis louent la coopération commerciale avec le Vietnam
>>Mise en œuvre de l'accord Vietnam - États-Unis d'assistance mutuelle 

Selon Terence Alford, directeur de la division des marchés financiers et des services d'investissement de Colliers International au Vietnam, a affirmé mardi 15 septembre que cette année marquera de nombreux "tournants" au Vietnam.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (gauche) rencontre le président américain Donald Trump à l'occasion de sa visite au Vietnam pour assister au 2e Sommet États-Unis - RPDC en 2019. Photo : VNA/CVN

Grâce à ses efforts pour contrôler le COVID-19, le Vietnam est devenu une destination encore plus fiable pour les capitaux d'investissement d'entreprises étrangères, venues notamment des États-Unis et de l'Union européenne, d’Australie, du Japon, d’Inde, de la République de Corée, de Singapour ...

Les réalisations diplomatiques du Vietnam ces dernières années ont également contribué à améliorer l'image et la position du pays sur la scène internationale. En ce moment, comparé aux autres pays de l'ASEAN, le Vietnam est considéré comme doté d’un bon environnement commercial grâce à une politique stable, une croissance économique prometteuse et un cadre de vie idéal pour les étrangers.

"Oxford Economics, une organisation économique de renommée mondiale, a noté dans un rapport récent que le Vietnam devrait être le seul pays d'Asie du Sud-Est à atteindre une croissance positive, de 2,3%, en 2020 et est le +point le plus brillant de l'ASEAN+", a souligné Terence Alford. Une vague de délocalisation des des investissements américains vers le Vietnam a commencé à avoir lieu en raison de la guerre commerciale et est devenue encore plus prononcée depuis que la Chine est sous l'influence de l'épidémie de COVID-19, a-t-il ajouté.

En outre, l’année 2020 marque le 25e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques Vietnam - États-Unis (1995-2020). Ces derniers temps, le commerce bilatéral a enregistré une croissance régulière dans des secteurs clés que sont l’économie, le commerce et l’investissement.

Les échanges commerciaux vietnamo-américains ont été multipliés par plus de 170 entre 1995 et 2019, passant de 450 millions à 77,6 milliards d'USD. Les États-Unis sont actuellement le premier marché d'exportation du Vietnam et ce dernier est le marché d'exportation ayant le taux de croissance le plus élevé des États-Unis parmi ses partenaires en Asie du Sud-Est.

Point lumineux pour attraper le flux de capitaux

À ce sujet, le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai, a déclaré que "le récent changement radical des chaînes d'approvisionnement mondiales a aidé le Vietnam à devenir le 27e marché d'exportation et le 16e partenaire commercial des États-Unis. Le Vietnam est donc devenu l'un des candidats les plus brillants pour accueillir la vague de délocalisation de capitaux grâce à son succès dans la lutte contre la pandémie".

Ces derniers temps, des entreprises américaines ont investi des milliards d'USD au Vietnam et ce chiffre est en augmentation. Nombre  d’entre elles ont un plan d'investissement à long terme ou détournent les investissements des pays de la région vers le Vietnam. Ainsi, deux grands géants américains de la technologie, Google et Microsoft, déplacent certaines de leurs lignes de production au Vietnam.

General Electric augmente ses investissements dans une centrale éolienne à Hai Phong (Nord). Photo : GE/CVN

Ford Corporation a également décidé d'augmenter sa capacité de production en investissant dans une usine d'assemblage à Hai Duong. General Electric (GE) a également augmenté ses investissements dans une centrale éolienne à Hai Phong (Nord). Le gouvernement vietnamien a autorisé un grand groupe énergétique américain - AES - à déployer le projet de gaz GNL à Son My...

Dans un rapport publié fin mai par la Société de valeurs mobilières SSI, de nombreuses entreprises américaines recherchent activement le marché vietnamien comme destination pour de nouvelles chaînes d'approvisionnement. Les entrées d'investissements directs étrangers (IDE) montrent des signes encourageants avec 9,8 milliards d'USD (+32%) de capital nouvellement enregistré et supplémentaire au cours des quatre premiers mois de 2020.

"La crise sanitaire ouvre un nouveau tournant, en brisant la chaîne d'approvisionnement. Pour éviter la dépendance à la Chine, dans le but de minimiser les risques, le déplacement de la production de la Chine vers d'autres pays s’accélère", a indiqué le rapport SSI.

Cependant, Terence Alford a tout de même averti que "cette opportunité n'est pas que pour le Vietnam, une compétition pour attirer les investissements se déroule très fortement en Asie, notamment les deux +géants+ que sont Inde et Indonésie. Le pays doit se transformer de manière plus flexible afin de devenir le choix des entreprises étrangers".

Jusqu'à présent, les économistes ont partagé le même point de vue selon lequel, avec les efforts visant à améliorer le cadre juridique, créer des conditions d’affaires favorables et égales pour les investisseurs, le Vietnam est toujours considéré comme un "eldorado" pour les IDE de haute qualité dans la période post-COVID-19.

Ces dernières années, le Vietnam est devenu une destination potentielle pour les entreprises étrangers grâce à son taux de croissance moyen du PIB de près de 7% par an. Et avec près de 100 millions de personnes et le revenu moyen des habitants en augmentation, le Vietnam sera également un marché de consommation potentiel pour les entreprises américaines dans les domaines de la santé, de l'éducation, des télécommunications, de la vente au détail, de la finance et de la banque, de l'énergie...

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2020" couronné de succès

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.