10/05/2021 17:41
Nick est le nom usuel de Nicholas Mckenna, un Américain de 39 ans enseignant actuellement l’anglais au lycée Gia Dinh (arrondissement de Binh Thanh, Hô Chi Minh-Ville).

>>Un Viêt kiêu enseignant d’anglais bénévole à Quang Tri
>>Cours d'anglais gratuit au sein d'une pagode à Hanoï

Il n’a fallu qu’une simple histoire pour que Nick devienne populaire sur Internet. En effet, le professeur a souvent l’habitude d’offrir à ses élèves du thé au lait (trà sua en vietnamien) après les cours. La réputation d’enseignant au grand cœur s’est rapidement diffusée, ce qui embarrasse un peu Nick, qui ne s’attendait pas à pareille effervescence !
 

L’enseignant américain Nicholas Mckenna dans un cours du Lycée Gia Dinh (Hô Chi Minh-Ville).
Photo : TN/CVN


"Quand j’achète du thé au lait, je ne pense faire qu’un petit cadeau, c’est ma façon à moi d’exprimer mes remerciements aux élèves après un cours sérieux en classe", confie Nick. Après avoir découvert "son histoire" sur les réseaux sociaux, Nick se trouve confus : "Je suis juste une personne normale sans rien de spécial, ce que je fais ne mérite pas d’applaudissements, parce que les autres enseignants font la même chose".

Mais Nick ne s’en tient pas à l’achat de goûters pour ses élèves, Nick est aussi investi dans plusieurs projets de charité. Une partie de l’argent que Nick gagne en tant qu’enseignant va, en effet, aux gens dans le besoin. Durant la crise sanitaire, Nick a par exemple pris part aux actions de prévention : "Alors que le Vietnam faisait face à la pandémie de COVID, j'ai acheté du désinfectant pour les mains et 300 kg de savon pour soutenir la pagode, l'hôpital et de nombreux lieux publics à Hô Chi Minh Ville. J'espère contribuer à mon petit niveau à la lutte contre l’épidémie", partage-t-il.

Selon Nick, ces quelques gestes ne sont là que pour remercier un peuple qu’il estime très accueillant et chaleureux. En effet, il y a peu de temps, avant le Nouvel An lunaire 2021, Nick a eu un accident de moto, avec des séquelles au foie, aux reins et aux bras. Il était heureux de voir le soutien qu’il a reçu à cette occasion : "Des Vietnamiens m'ont beaucoup aidé, ils m’ont soigné. Des élèves, pour leur part, m'ont fait pleurer parce qu'ils ont fait un clip vidéo pour me souhaiter un bon rétablissement et qu’ils avaient hâtes de revenir en classe avec moi. Cela m’a tellement motivé pour revenir vite après l’accident !", s’émeut-il.

Nick est ce que l’on pourrait appeler un "héros ordinaire", quelqu’un de généreux par nature, et qui n’a surement pas besoin de la célébrité pour agir avec bon cœur.

"Je n'ai pas besoin d'être trop riche ou célèbre, je veux simplement aider les élèves à réaliser leurs rêves. Le simple fait de les voir devenir les personnes qu’elles souhaitent me rend déjà très heureux".

Huyên Minh/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.