22/03/2020 17:24
Pendant 40 ans, le photographe Nguyên Van Ku a réalisé d’innombrables voyages dans plusieurs provinces du pays pour décrypter la culture des Chams. Il possède près de 7.000 photos à ce sujet.

>>Réédition du classique : les pagodes du Vietnam
>>Bàu Trúc, quintessence de la céramique Cham
>>La Fête des Cham ouverte à la ville de Tuy Hoà

 

Le photographe Nguyên Van Ku (droite) lors d'une fête de Katé.
Photo : CTV/CVN 


"J’ai découvert la culture Cham pour la première fois en 1977 lors de ma visite au Musée Cham de Dà Nang", s’est rappelé le photographe. Depuis, l’artiste est fasciné par cette culture séculaire. "J’ai eu à plusieurs reprises l’opportunité de me rendre dans les villages Cham, de visiter les vestiges dans le Centre et le Sud du Vietnam", a-t-il ajouté.

"Tous ceux qui ont eu l’occasion de visiter le Musée Cham de Dà Nang, de se promener dans le sanctuaire de My Son au coucher du soleil, de contempler les tours de Pô Nagar, de monter les cent marches de la tour Pô Rômê sont étonnés de l’esprit de liberté, du talent et de la délicatesse de la culture des Cham. Un sentiment probablement partagé par le photographe Nguyên Van Ku lorsqu’il se plonge dans cette culture", a souligné le feu Professeur Cao Xuân Phô.


À l’issue de ces voyages, le photographe a réussi à capturer 7.000 clichés sur divers thèmes : monuments architecturaux, œuvres sculpturales et vie quotidienne. Les photos sont une source documentaire de grande valeur exprimant également le respect et l’admiration du photographe pour cette ethnie. À noter que le peuple Cham fait partie intégrante des 54 groupes ethniques du Vietnam. Ils ont édifié une civilisation comparable à ses voisines d’Asie du Sud-Est.

Nguyên Van Ku a également passé des centaines d’heures dans les musées dont le Musée national d’histoire vietnamienne à Hanoï, le Musée de sculpture Cham à Dà  Nang, le Musée d’histoire à Hô Chi Minh-Ville ainsi que d’autres musées provinciaux pour étudier les documents et retrouver les traces des époques les plus marquantes de cette culture. 

Un livre documentaire précieux

 

Couverture du livre illustré "Le patrimoine culturel Cham". 
Photo : Nguyên Van Ku/CVN 


Le photographe a décidé de sélectionner 100 photos parmi les 7.000 réalisées pour son livre illustré Le patrimoine culturel Cham. Chaque cliché a été choisi avec soin traduisant au mieux le contexte et les émotions du photographe. Il a mis un an à réaliser la sélection et la numérisation des photos.

Cet ouvrage a été publié cinq fois entre 2007 et 2016. Pour la 5e édition, parallèlement aux révisions, 3 versions en vietnamien, anglais et français ont été lancées.

Le livre est divisé en deux grandes parties : la première sur la présentation de l’art architectural et sculptural des Cham et la deuxième sur leurs us et coutumes. En premier lieu, les lecteurs ont l’occasion de contempler une trentaine de tours édifiées entre le VIIe et XVIIe siècle avec une architecture originale. Pour chaque tour, l’auteur renseigne la date, le type d’architecture et les particularités.

De nombreuses statues des génies Uma, Siva, Dvarapala, Devi, Tara, des danseurs, des musiciens, des animaux sont également décrites par le photographe. Ces statues sont caractéristiques de l’art sculptural des Cham.

En second lieu, les lecteurs sont invités à découvrir leur vie culturelle à travers les croyances, les fêtes et la vie quotidienne (un repas familial, un mariage, un cours d’apprentissage de la langue Cham). Les métiers traditionnels dont le tissage et la céramique de Bàu Truc sont également au centre du travail de Nguyên Van Ku.

 

Le Musée Cham à Dà Nang. Photo : Nguyên Van Ku/CVN 


Outre Le Patrimoine culturel Cham, Nguyên Van Ku est aussi co-auteur de plusieurs ouvrages illustrés sur Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) : Nhà Rông Tây Nguyên (La maison commune de Tây Nguyên), Nhà mô Tây Nguyên (Les cabanes funéraires de Tây Nguyên), Cac dân tôc Tây Nguyên (Les ethnies de Tây Nguyên) …Cette région du Vietnamest devenue une vraie source d’inspiration pour le photographe.

Né en 1940 à Thanh Hoa, Nguyên Van Ku était cadre à l’Institut d’archéologie relevant de l’Académie des sciences sociales du Vietnam. Son travail lui a permis de sillonner tout le Vietnam, favorisant sa passion pour la photographie. Avant de partir à la retraite en 2000, il était président du Département des relations internationales de ladite académie.

Octogénaire, il reste sagace. Il se considère toujours comme un photographe amateur. Pourtant, il a été honoré par l’Association des artistes photographes du Vietnam pour ses contributions au développement à l’art photographique du pays depuis 40 ans.


Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

De nombreuses solutions pour stimuler le tourisme de Lào Cai Le programme de relance du secteur du tourisme intitulé "Été de Sa Pa 2020" a été organisé du 22 au 24 mai pour attirer davantage les touristes dans la province montagneuse de Lào Cai (Nord) en général et à Sa Pa en particulier.