Naufrage en Thaïlande : cinq corps retrouvés au deuxième jour des recherches

Cinq corps sans vie ont été repêchés mardi 20 décembre au cours d'une vaste opération déclenchée dans le golfe de Thaïlande pour retrouver des survivants du naufrage d'un navire des forces armées, dont 24 marins sont toujours portés disparus deux jours après cet accident rarissime.

>> Bangladesh : au moins 30 morts dans le naufrage d'un ferry

>> Naufrage d'un ferry en Indonésie : au moins 9 morts

>> Le naufrage d'un bateau de migrants dans la Manche fait au moins trois morts

Pour les marins secourus, le sauvetage a été périlleux. Certains souffrent de "fractures dans la partie supérieure du bras et aux doigts". 
Photo : AFP/VNA/CVN

La Marine royale thaïlandaise a confirmé la mort de cinq membres de l'équipage, peu de temps après la conférence de presse du commandant en chef Choengchai Chomchoengpaet, qui a annoncé de Bangkok le repêchage des quatre premiers cadavres.

"Nous allons aller au bout de la mission pour ramener nos gens", a-t-il déclaré.

Des 105 membres de l'équipage du HTMS Sukhothai, 76 ont été secourus et 24 sont encore portés disparus, selon le dernier comptage officiel.

"C'est l'une des pires tragédies qui soient arrivées à la Marine royale thaïlandaise", a déclaré l'amiral Chonlathis Navanugraha, soulignant qu'elle a été "provoquée par les conditions naturelles".

Un peu plus tôt dans la journée, la Marine avait confirmé qu'un marin avait été repêché en "bonne santé".

"C'est une bonne nouvelle, qui montre que nous pouvons retrouver plus de personnes", a assuré le commandant de la Marine, Pichai Lorchusakul.

Les recherches se sont intensifiées pour localiser des survivants du naufrage du HTMS Sukhothai, une corvette de la Marine thaïlandaise qui a coulé dans la nuit de dimanche 18 à lundi 19 décembre, à une trentaine de kilomètres des côtes, au large de Bang Saphan (Sud).

Quatre navires de guerre, deux avions Dornier de patrouille maritime et quatre hélicoptères ont été déployés mardi 20 décembre sur la zone des recherches, un carré d'environ 50 km de côté, qui s'étend sur les provinces de Prachuap Khiri Khan et de Chumphon.

"Foi en mon fils"

"La zone de recherches s'est agrandie depuis hier (lundi), nous nous concentrons sur les côtes, en fonction des courants et du vent", a déclaré le porte-parole de la Marine, l'amiral Pogkrong Montradpalin.

Sur le quai, des familles de marins disparus scrutent l'horizon avec l'espoir d'apercevoir leurs proches, bien que les chances de les revoir s'amenuisent d'heure en heure.

L’équipage a tenté de pomper l’eau qui entrait, mais le débit était trop élevé, ce qui a fait pencher le navire de 60 degrés, a précisé le commandant en chef Choengchai. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Phongsri Suksawat, 50 ans, croit "à 100%" que son plus jeune fils, Chirawat Toophorm, 22 ans, va "revenir à la maison", à Rayong (Est).

"J'aimerais l'embrasser", lance-t-elle.

La nouvelle du marin retrouvé vivant a enchanté Siri Esa, la mère de Saharat Esa, 21 ans, qui était à bord du HTMS Sukhothai.

"J'ai foi en mon fils. C'est une bonne nouvelle", a-t-elle dit.

Pour les marins secourus, le sauvetage a été périlleux. Certains d'entre eux souffrent de "fractures dans la partie supérieure du bras et aux doigts", a souligné le docteur Wara Selwattanakul, des services provinciaux de santé.

Naufrage rarissime

La mer agitée, avec des vagues de "3 m" de haut selon un survivant, a contribué à endommager le système électrique du HTMS Sukhothai et à le mettre "hors de contrôle" de l'équipage, selon la Marine royale thaïlandaise.

L'équipage a tenté de pomper l'eau qui entrait, mais le débit était trop élevé, ce qui a fait pencher le navire de 60 degrés, a précisé le commandant en chef Choengchai. Le HTMS Sukhothai repose désormais à 40 mètres de profondeur.

"Nous enverrons une équipe pour analyser les conditions dans lesquelles le bateau a coulé", a-t-il promis.

La corvette transportait du personnel en plus, en direction de la province de Chumphon, pour une célébration militaire à la mémoire du père fondateur de la Marine royale.

Il manquait des gilets de sauvetage, mais en avoir un "ne signifie pas que vous n'allez pas mourir", a admis le responsable.

Le bureau météorologique thaïlandais a réitéré mardi 20 décembre son appel à la prudence pour la navigation dans le golfe de Thaïlande, en raison des rafales de vent attendues qui peuvent créer des conditions orageuses.

Lundi après-midi 19 décembre, la majorité des membres secourus de l'équipage ont été transportés par voie aérienne dans un hôpital militaire géré par la Marine, à Sattahip (Est).

Le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, également ministre de la Défense, a annoncé lundi 19 décembre qu'il y avait "environ cinq blessés graves".

Le HTMS Sukhothai, de fabrication américaine, a été mis en service en 1987, selon le Centre de réflexion US Naval Institute.

Dans l'un des pires naufrages de l'histoire de la Thaïlande, plus de quarante touristes étaient morts en juillet 2018 près de Phuket.

AFP/VNA/CVN

back to top