Mondial-2022 : Messi, Ronaldo, Benzema ou Neymar, les perles du Qatar

Au pays des pêcheurs de perles, place aux joyaux du football. Les superstars espèrent étinceler durant le Mondial-2022 qui s'ouvre dimanche prochain 20 novembre au Qatar, entre les derniers feux de Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Karim Benzema et les fulgurances de Kylian Mbappé ou Neymar.

>> Mondial-2022 : Jour J pour les Bleus, Deschamps dévoile sa liste

>> Mondial-2022 : une Espagne jeune, avec Ansu Fati mais sans Ramos

L'attaquant argentin Lionel Messi contrôle le ballon lors de la finale de Copa America contre le Brésil, à Rio de Janiero, le 10 juillet 2021.
Photo : AFP/VNA/CVN

Messi, le dernier éclat

C'est le dernier trophée qui manque à son incroyable collection (41 titres) : Lionel Messi était passé tout près du sacre mondial en 2014, perdant en finale contre l'Allemagne (1-0 a.p.), mais à 35 ans, le petit lutin argentin a une dernière chance de décrocher la Coupe du monde... à sa cinquième tentative.

Dans le sillage de son No10 et capitaine, l'Argentine est invaincue depuis 35 rencontres, elle est tenante de la Copa America et elle croit en son étoile, qui serait la troisième sur son maillot après 1978 et 1986 et pourrait faire de Messi l'égal de Diego Maradona.

"Avec l'Argentine, nous allons bien pour le moment, les gens sont enthousiastes", a commenté le septuple Ballon d'Or, qui a retrouvé tout son allant avec le Paris SG depuis le début de saison.

Ronaldo, bling-bling et usure

Lui aussi court derrière le Graal planétaire, lui aussi va rejoindre le cercle fermé des joueurs cinq fois mondialistes (un record), mais à 37 ans révolus, Cristiano Ronaldo peut-il retrouver son brio passé ?

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo contrôle le ballon pendant un match de Ligue des Nations opposant le Portugal à l'Espagne le 27 septembre à Braga, au Portugal.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le quintuple Ballon d'Or portugais avance nimbé de doutes : en manque de temps de jeu avec Manchester United, moins tranchant avec le Portugal, la superstar "bling-bling" semble accuser une certaine usure.

Pour autant, son statut de patron de l'équipe nationale (191 sélections, 117 buts) n'est pas menacé et il pourrait devenir au Qatar le recordman absolu du nombre de sélections au niveau mondial (196 à ce jour).

Et ce n'est sans doute pas fini : "CR7", champion d'Europe 2016, se projette jusqu'à l'Euro-2024.

Benzema, un attaquant en or

En décrochant le Ballon d'Or 2022, Karim Benzema (34 ans) est entré dans une autre dimension, celle des stars planétaires.

L'attaquant français Karim Benzema contrôle le ballon lors d'un match de Ligue des Nations entre la France et l'Autriche, à Vienne, Autriche, le 10 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

Mais en dépit de ses cinq Ligues des champions et de son sacre en Ligue des nations avec les Bleus en 2021, l'avant-centre du Real Madrid attend encore un titre majeur en sélection.

Revenu en équipe de France avant l'Euro l'an dernier, après près de six ans de mise à l'écart, "KB9" espère aider la France à conserver sa couronne mondiale : "Je vais jouer à fond, a-t-il promis. La gagner ? Bien sûr que j'ai envie de gagner la Coupe du monde!"

Mbappé, l'homme qui valait des millions

Les révélations sur son salaire record - 630 millions d'euros s'il reste au PSG jusqu'en 2025 - ont mis en émoi la planète football... mais Kylian Mbappé est contraint d'en faire abstraction.

L'attaquant français Kylian Mbappé contrôle le ballon pendant un match de Ligue des Nations entre la France et l'Autriche, à Paris, le 22 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'attaquant de Bondy (23 ans) a un immense objectif : confirmer le sacre de la France à la Coupe du monde en 2018, qui lui avait valu des comparaisons avec le "Roi" Pelé, autre génie précoce.

Pour suivre les traces du mythique attaquant brésilien, triple champion du monde, Mbappé doit néanmoins faire fi des turbulences qui l'ont rattrapé ces derniers mois : agacement sur son positionnement, envies d'ailleurs supposées, polémique sur les droits à l'image des Bleus, controverse sur les déplacements du PSG en "char à voile"...

Neymar, une couronne à ceindre

Au Brésil, tous les supporters espèrent que l'héritier de Pelé s'appelle Neymar et non Mbappé.

Refroidis par l'échec à domicile en 2014, les Brésiliens attendent le sixième sacre planétaire de la "Seleçao", qui se présente au Qatar en numéro 1 mondiale, sûre de ses forces et de son No10 et maître à jouer, Neymar (30 ans), qui s'attend à disputer son dernier Mondial.

Cette saison, l'attaquant marche sur l'eau et sur les traces de Pelé : avec 75 buts en sélection, il n'est plus qu'à deux longueurs du record du "Roi" (77 buts).

"Il est prêt, nous sommes extrêmement heureux du niveau de Neymar", a résumé son sélectionneur Tite en septembre.

Et aussi : De Bruyne, Kane, Mané, Lewandowski...

Mis à part les champions d'Europe italiens, non qualifiés, ou le phénomène norvégien Erling Haaland, la plupart des grands noms du ballon rond seront au Qatar.

Les inspirations du Belge Kevin De Bruyne, la hargne de l'Anglais Harry Kane, la finition du Polonais Robert Lewandowski, la roublardise de l'Allemand Thomas Müller ou les ouvertures du Croate Luka Modric promettent une abondance de talent sur les pelouses du Qatar.

AFP/VNA/CVN

back to top