31/08/2021 22:29
Qu’il pleuve ou que la chaleur soit étouffante, les groupes communautaires anti-COVID-19 des hameaux du district montagneux de Môc Châu, province septentrionale de Son La, aident en permanence la police, l’armée et les autorités locales à prévenir l’épidémie au sein de la population. 
>>COVID-19 : 12.103 nouveaux cas et 352 décès confirmés ce samedi 28 août
>>COVID-19 : 356 décès et 12.920 nouveaux cas enregistrés le 27 août au Vietnam

Ceux qui entrent dans le village doivent respecter strictement les mesures sanitaires.
Photo : VOV/CVN

Un poste de contrôle épidémique a été installé au milieu de la route unique qui mène au hameau Tà Sô 2, dans la commune de Chiêng Hac. Dirigé par le groupe communautaire local anti-COVID-19, il  est chargé  de contrôler les allées et venues dans le hameau ainsi que les autorisations de déplacement et de veiller au respect du protocole sanitaire.

"Le poste de contrôle fonctionne avec trois équipes qui se relaient. Notre mission consiste à contrôler les entrées dans le village des habitants alentour et à interdire les entrées jugées non essentielles. Nous rappelons également aux villageois qu’ils doivent porter un masque et se laver les mains avec des désinfectants", a expliqué Mùa A Dênh, un membre dudit groupe.

Relayé par la station radiophonique locale, le groupe anti-COVID-19 informe régulièrement les villageois des consignes sanitaires et des règles d’hygiène édictées par le ministère de la Santé. Ses membres se rendent également dans les familles ayant des proches revenus des zones épidémiques pour leur demander de remplir la déclaration médicale.

"Nous expliquons aux familles dont les proches travaillent dans les zones épidémiques qu’il est préférable qu’ils restent sur place. Nous leur indiquons aussi que s’ils veulent revenir dans le village, ils seront placés en quarantaine collective et devront remplir une déclaration médicale", a fait savoir Mùa A Lu, un autre membre du groupe anti-COVID-19 communautaire de Tà Sô 2.

Le district de Môc Châu compte 700 groupes anti-COVID-19, soit quelque 2.000 membres dédiés à la lutte contre l’épidémie. Vi Van Biên, président du Comité populaire de la commune de Chiêng Hac, salue la disponibilité et le dévouement de ces groupes.

"Les groupes anti-COVID-19 sont vraiment efficaces dans le contrôle des déplacements. Les habitants étaient tout à fait favorables à la mise en place de ces postes de contrôle dans chaque localité", a-t-il précisé.

Aidant sans relâche à prévenir la propagation du coronavirus, les groupes anti-COVID-19 jouent un rôle primordial dans la lutte anti-pandémique. 

 VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.