Malgré la pandémie, le secteur agricole de Ninh Binh reste performant

Malgré la pandémie de COVID-19, l'ensemble du secteur agricole de Ninh Binh a obtenu des résultats positifs. La valeur de la production de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche a atteint en effet 5 257,2 milliards de dôngs, en hausse de 2,2% par rapport à la même période en 2020.

>>Ninh Binh laboure le sillon de l’agrotourisme

La valeur de la production de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche a atteint en effet 5 257,2 milliards de dôngs.

Concernant le développement des zones rurales de la province, 11 communes ont été enregistrées pour répondre aux nouvelles normes rurales cette année et toutes ont rempli les 16 critères indispensables. Egalement, au cours des 6 premiers mois de l'année, 33 villages et hameaux ont été reconnus comme zones résidentielles modèles.
Lors de la conférence résumant les travaux des premiers mois de l’année 2021, qui s’est tenue récemment, les délégués ont travaillé à proposer des mesures afin de remplir l’objectif de croissance de plus de 2% sur l’ensemble de l’année. Ce chiffre induit une valeur moyenne de production à l’hectare de terres agricoles de 143 millions de dôngs.
Parmi les perspectives dégagées, on peut citer : organiser efficacement la production de la culture 2021, et en particulier celle d'hiver ; continuer la restructuration des cultures et de l’élevage ; fixer des orientations appropriées pour le plan de production et l’associer étroitement à un plan de commercialisation, évitant ainsi le risque de perte et d’invendus.
Sur la question de l’élevage, il faut mettre en œuvre de manière synchrone des solutions pour continuer à restaurer et augmenter le cheptel porcin, stabiliser le développement des troupeaux de volailles et développer un certain nombre d'autres espèces animales. Il faut réussir à faire cela tout en maintenant la biosécurité du bétail.
Pour le secteur de la pêche, l’action sera mise sur le renforcement de la surveillance environnementale dans les zones d'élevage. Ainsi, des unités spécialisées contrôleront de près les évolutions météorologiques, les sources d'eau, les potentielles maladies pour ensuite être en capacité d’orienter la production

Thu Huong/CVN

back to top