16/01/2022 21:35
Comme chaque année, deux semaines avant le Têt, les travailleurs attendent des primes annuelles afin d'acheter des marchandises pour fêter dignement le passage à la nouvelle année lunaire.
>>Pour un Têt plus chaleureux  en faveur des travailleurs
>>Hô Chi Minh-Ville prévoit 900 milliards de dông de budget à destination des personnes vulnérables

Malgré la crise, les travailleurs espèrent recevoir les primes du Têt comme les années précédentes.
Photo : Quang Châu/CVN

En 2021, la pandémie de COVID-19 a affecté tous les aspects de la vie et les plans de primes des sociétés. Mais celles-ci essaient toujours d'en octroyer à leurs employés pour les encourager à rester fidèles à l'entreprise et à toujours faire plus d'efforts pour son succès.

De nombreuses sociétés ont planifié d'augmenter les salaires et de donner des primes du Têt sous des formes diverses.

Stabilisation

Selon Nguyên Minh Trung, directeur général de la Société par actions d’imprimerie N°7, implantée dans l'arrondissement de Binh Tân, à Hô Chi Minh-Ville, pendant trois mois consécutifs de distanciation sociale, la production a dû être organisée selon le modèle dite des "3 sur place" avec 50% des salariés en activité. L'augmentation des coûts de production a entraîné une baisse de la rentabilité.

"Cette nouvelle année, l'entreprise fera encore de son mieux pour maintenir les salaires et les primes. Car pendant les périodes difficiles, les employés ont toujours accompagné l'entreprise et partagé avec elle des difficultés, permettant aux commandes d'être réalisées dans les temps", a déclaré M. Trung.

La prime du Nouvel An solaire de la Société d'imprimerie N°7 a été de 2,7 millions de dôngs par personne, et celle du Nouvel An lunaire est estimée à 6 millions. De plus, l'entreprise offrira à ses employés des cadeaux d'une valeur unitaire de 500.000 dôngs. Pour ceux qui retourneront au travail dès la fin des congés, la prime supplémentaire sera d'un million de dôngs.

Ayant plus de 10.000 employés, la Sarl Samho Vietnam, dans le district de Cu Chi, a également rencontré de nombreuses difficultés. Cependant, l'entreprise a trouvé une solution pour payer les salaires et les primes. "Le conseil d'administration de la société se coordonnera avec son syndicat pour prendre en charge d’abord une centaine d'employés en situation extrêmement difficile à l'occasion du Nouvel An lunaire, à hauteur d'un million de dôngs chacun. Le syndicat de l'entreprise prévoit de donner aussi à chaque membre un cadeau d'une valeur de près de 400.000 dôngs", a informé un représentant de Samho Vietnam. De plus, pour encourager les employés à reprendre le travail immédiatement après les congés, le chef d'entreprise organisera une tombola d'une valeur totale de plus de 400 millions de dôngs.

Nguyên Huu Tuân est directeur des ressources humaines de la Compagnie de textile-habillement Thành Công, dans l'arrondissement de Tân Phú, qui compte plus de 4.000 travailleurs payés 8,5 millions de dôngs/mois. Il a déclaré qu'en dépit d'être fortement touchée par l'épidémie de COVID-19, l’entreprise faisait toujours des efforts pour s’occuper des employés à l'occasion du Têt. "Sur le plan des primes du Têt de cette année, l’entreprise devrait dépenser 2,5 fois plus que le salaire mensuel pour environ 20-30% de ses excellents employés, de 1 à 1,7 fois pour 70-80% de ses bons travailleurs", a partagé M. Tuân.

Activités significatives

La prime moyenne du Têt sera supérieure à 8,8 millions de dôngs/personne à Hô Chi Minh-Ville.

Bien que l'épidémie entraîne de nombreuses perturbations dans les activités de production, la Compagnie  de construction et de mécanique Dai Dung, dans le district de Binh Chanh, a adapté ses activités du Têt aux salariés, notamment en les encourageant à rester pour accueillir le Têt à Hô Chi Minh-Ville. Nguyên Van Hung, président du syndicat de Dai Dung, a indiqué qu’auparavant, l'entreprise organisait régulièrement des bus gratuits pour ramener les travailleurs dans leur ville natale pour le Têt, mais cette année ce programme n'aurait pas lieu. "L'entreprise organisera une fête culturelle  et musicale pour que les employés  restés  sur place puissent célébrer le Têt du Tigre dans la nuit du 29 janvier (le 27e jour du dernier mois lunaire)", a partagé M. Hung.

La Compagnie par actions Saigon Food, dans la zone industrielle Vinh Lôc, a annoncé une politique de prise en charge du Nouvel An lunaire avec une prime équivalant à deux mois de salaire pour tous ses employés. En outre, l'entreprise dépensera également près de 6 milliards de dôngs en primes d'ancienneté et en congés annuels. Dans le même temps, elle continuera à organiser des bus gratuits pour ramener les travailleurs désireux de rentrer chez eux pour accueillir le Têt.

Selon Truong Tiên Dung, directeur général de Saigon Seafood, l'engagement en termes de primes du Têt, l'augmentation des salaires ainsi que les activités de divertissement sont les manières dont les entreprises espèrent exprimer leur reconnaissance aux employés qui les ont accompagnées au cours des vagues épidémiques.

D'après la Fédération du travail de Hô Chi Minh-Ville, en plus de la prime du Nouvel An solaire, celle du Têt (Nouvel An lunaire) sera supérieure à 8,8 millions de dôngs/personne en moyenne, dont plus de 7,5 millions dans le secteur public, plus de 7,6 millions de dôngs dans le privé, plus de 8,9 millions dans des entreprises d'investissements directs étrangers (IDE).

Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.