18/11/2019 15:59
L'Union européenne (UE) a lancé le composant "société civile" du programme d'appui à l'utilisation durable des tourbières et à l'atténuation de l'utilisation des tourbières et des brumes dans l'ASEAN.
>>ASEAN - UE : Déclaration commune sur la coopération de la cyber-sécurité
>>EVFTA contribue à la promotion de la coopération ASEAN - UE
>>La 26e réunion du Comité mixte de coopération ASEAN - UE en Indonésie

Les brumes dans la province de Palembang, en Indonésie, le 14 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'Union européenne (UE) a lancé le composant "société civile" du programme d'appui à l'utilisation durable des tourbières et à l'atténuation de l'utilisation des tourbières et des brumes dans l'ASEAN (SUPA) afin de soutenir les efforts de l'ASEAN dans la lutte contre la pollution transfrontière par les brumes et les incendies de tourbières. Le programme représente un investissement total de 24 millions d'euros dont 20 millions financés par l'UE et 4 millions par le gouvernement allemand.

Ce composant de SUPA contribuera à régler les causes profondes des incendies de tourbières et à atténuer les effets des changements climatiques, en particulier à la suite des récents incendies de tourbières et de forêts dans la région en 2019.

L’assistance de l’UE à la gestion durable des tourbières de l’ASEAN comprend deux composants principaux, à savoir l’approche gouvernementale et l’approche des acteurs non étatiques (composant "société civile"). L’approche gouvernementale est mise en œuvre par l'Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ), tandis que l’approche des acteurs non étatiques est mise en œuvre par l'Institut des ressources mondiales de l'Indonésie, en collaboration avec le Centre de recherche et la conservation des forêts tropicales de la Malaisie et l’Initiative du commerce durable de l’IDH (Indice de Développement Humain). Les deux composants travailleront pour aider l’ASEAN à s’attaquer aux causes profondes des feux de forêts.

L'ambassadeur de l'UE auprès de l'ASEAN, Igor Driesmans, a espéré que ce nouveau programme encouragerait l'ASEAN à devenir plus résiliente et proactive dans la gestion durable des tourbières. Malgré de nombreux progrès obtenus dans la mise en œuvre de l'accord de l'ASEAN sur les pollutions transfrontalières depuis 2015, il est nécessaire de poursuivre des efforts visant à atténuer les incendies de tourbières et à limiter les effets néfastes des changements climatiques, a-t-il proposé.

Le secrétaire général de l’ASEAN, Dato Lim Jock Hoi, a souligné que l’esprit de coopération de l’ASEAN dans le règlement des questions régionales et transfrontalières demeurait fort et était renforcé selon le thème de l'Année de l'ASEAN 2019 : "Faire progresser le partenariat pour la durabilité".

Avec le Dialogue de haut niveau ASEAN - UE sur l’environnement et le changement climatique tenu au début de novembre à Bangkok, et le projet sur la conservation de la biodiversité et la gestion des zones protégées dans l’ASEAN, le programme SUPA servira de fondement des connaissances pour aider les pays membres et les institutions concernées à renforcer leurs capacités et leur coordination régionale en matière de gestion durable des forêts et des tourbières.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Des mesures visant à revitaliser le tourisme vietnamien Des experts se sont réunis lors de la session plénière du Sommet du tourisme du Vietnam 2019 qui s'est tenu à Hanoï le 9 décembre pour discuter des mesures visant à aider le tourisme vietnamien à s'envoler dans l'avenir.