11/11/2019 11:25
L’Ok om bok (culte de la lune et prière pour une bonne récolte, au milieu du 10e mois lunaire) est l’une des trois plus grandes fêtes traditionnelles des Khmers du Sud du Vietnam. Elle a lieu à la fin de la principale récolte. De cette manière, les agriculteurs rendent hommage à la Lune, qui leur garantit une récolte abondante.
>>L’originalité de la fête d’Ok Om Bok des Khmers à Trà Vinh
>>Bientôt le festival d’Ok Om Bok de Trà Vinh
>>Ouverture de la fête Ok Om Bok des Khmers

Les danses folkloriques des femmes khmères. Photo : DS/CVN

Dans la croyance khmère, c’est la Lune qui décide de la qualité des récoltes. Le 15e jour du 10e mois lunaire, alors que la principale récolte de l’année vient de se terminer, les Khmers organisent donc une cérémonie en l’honneur de la Lune. Les offrandes comprennent du taro, du manioc, du coco, des bananes, des pâtisseries, mais aussi et surtout de jeunes grains de riz gluant torréfiés et aplatis.

Le plateau d’offrandes est disposé au milieu de la cour. Les familles au grand complet se prosternent pour exprimer leur gratitude à la Lune. Les bonzes et les personnes les plus respectées de la communauté prennent une poignée de chaque offrande, dont les indispensables grains de riz, qu’ils posent dans la bouche de chaque enfant comme le font les prêtres catholiques avec l’hostie, mais "l’eucharistie khmère" a ceci de particulier qu’en posant "l’hostie" dans la bouche des enfants, les adultes leur tapent doucement dans le dos en leur demandant ce qu’ils souhaitent. Les Khmers trouvent dans la réponse des enfants une source d’encouragement pour l’année qui vient.

Après les rites, le plateau d’offrandes est partagé entre les convives. "Cette fête traditionnelle n’a lieu qu’une fois par an. Nous sommes heureux de participer à son organisation avec les autres villageois et les moines",  dit Dô Minh Dung, un Khmer de Soc Trang. En effet, l’Ok om bok est avant tout une fête communautaire avec un lâcher de lanternes, des chants, des danses et des jeux folkloriques, dont l’incontournable course de pirogues.

La course de ghe ngo fait partie de la fête traditionnelle Ok om bok des Khmers. Photo : VGP/CVN

Appelée Ngo et dirigée par une bonne cinquantaine de rameurs, la pirogue khmère a une longueur comprise entre 22 et 24 m. Courbée à ses deux extrémités, elle est décorée de motifs multicolores. Chaque village choisit un animal comme mascotte qui est représentée sur la proue de sa pirogue, laquelle n’est mise à l’eau qu’une fois par an, justement à l’occasion de la fête Ok om bok. Le reste du temps, le bateau est jalousement conservé dans la pagode du village.

"Nous tenons à organiser chaque année cette fête traditionnelle des Khmers qui sont nombreux à Soc Trang et présents un peu partout dans le delta du Mékong, indique Ngô Hùng, vice-président du comité populaire de la province de Soc Trang. L’Ok om bok et sa course de pirogues sont d’ailleurs un excellent moyen de promouvoir le tourisme local".

Au début limitée à la province de Soc Trang, la course de pirogues Ngo a été ouverte depuis une dizaine d’années aux provinces voisines. Son succès va croissant et les touristes viennent de plus en plus nombreux. 

VOV/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Des mesures visant à revitaliser le tourisme vietnamien Des experts se sont réunis lors de la session plénière du Sommet du tourisme du Vietnam 2019 qui s'est tenu à Hanoï le 9 décembre pour discuter des mesures visant à aider le tourisme vietnamien à s'envoler dans l'avenir.