Livres tactiles ou la culture au bout des doigts

Ces cinq dernières années, Mme Thanh et son équipe de volontaires ont fabriqué eux-mêmes les livres tactiles destinés aux enfants malvoyants.

>>Améliorer le diagnostic des handicaps pour mettre en œuvre des interventions précoces

>>Espace de jeu pour enfants au cœur de Hanoï

>>Une malvoyante brille au championnat d’échecs d’Asie du Sud-Est

Les bénévoles fabriquent des livres tactiles.
Photo : Tô Ân/CVN

"Aujourd’hui, nous écoutons et explorons des objets sur la page de ce livre. Je vous invite à bien vous asseoir, croiser vos bras, redresser votre dos. Écoutons ensemble l’histoire +Aller au marché avec la grand-mère+ de l’auteur Hoài Anh".

L’enseignante Trinh Thi Thu Thanh du Centre national d’éducation spécialisée, relevant de l’Académie des sciences de l’éducation du Vietnam, ouvre la séance de lecture dans une classe du collège Nguyên Dinh Chiêu, à Hanoï.

Une forte connexion

Cela fait 12 ans que l’enseignante de 35 ans poursuit son parcours dans l’éducation spécialisée. Son amour pour les enfants a amené, elle et son équipe de collaborateurs et de volontaires, à faire le maximum pour mettre en œuvre depuis cinq ans le projet "Développer des livres tactiles pour les enfants malvoyants" qui fait partie du programme "Jeunes connaissances pour l’éducation". Il est organisé conjointement par l’Union centrale de la jeunesse, le ministère de l’Éducation et de la Formation, le journal Tuôi Tre (Jeunesse) et la société par actions du groupe Thiên Long.

Réalisant que les jeunes malvoyants, surtout les enfants âgés d’un à six ans, ont très peu l’opportunité d’avoir accès aux livres et matériels scolaires pour se familiariser avec le braille, l’équipe a proposé en 2017 de créer de livres tactiles pour ces enfants défavorisés.

D’après l’enseignante Trinh Thi Thu Thanh, le livre est fabriqué avec minutie, des motifs sont attachés au tissu (ou à la couverture rigide) pour créer des images. L’objectif est d’aider les utilisateurs à reconnaître des images tactiles par le toucher.

Chaque page comprend un texte imprimé en braille, visant à aider les petits malvoyants à améliorer leur capacité de lecture. Étant volontaire au collège Nguyên Dinh Chiêu, Mme Louise France a reconnu les difficultés des enfants malvoyants au Vietnam. À la demande de l’enseignante Trinh Thi Thu Thanh, cette Britannique a décidé de rester au Vietnam pour rejoindre le projet dans un rôle de créatrice de contenus des livres tactiles, en racontant des expériences et des histoires particulièrement parlantes pour les jeunes malvoyants.

Stimuler l’imagination

L’enseignante Trinh Thi Thu Thanh et des élèves malvoyants du collège
Nguyên Dinh Chiêu.
L’enseignante Trinh Thi Thu Thanh et des élèves malvoyants du collègeNguyên Dinh Chiêu.

Après cinq ans, une cinquantaine d’ouvrages en tissu ou en carton ont été conçus. "Les livres tactiles poussent les élèves à être plus motivés pour apprendre le braille. Ils les aident à développer le langage à travers des histoires, en touchant et explorant des modèles et des objets, stimulant leur imagination", partage l’enseignante Vo Thi Thom, de la classe d’intervention précoce du collège Nguyên Dinh Chiêu.

En plus d’offrir aux petits malvoyants l’opportunité de lire et de découvrir par eux-mêmes, le projet "Développer des livres tactiles pour les enfants malvoyants" a aussi pour mission de transmettre le goût de la lecture à leurs parents et amis.

"Lors de la lecture, ce sont les parents, les grands-parents et les proches qui doivent évoquer les expériences de l’enfant, les inciter à exprimer leurs pensées", affirme Mme Thu Thanh, sans oublier de souhaiter : "Même des petits défavorisés peuvent créer eux-mêmes des histoires à partir d’objets familiers qu’ils touchent comme la brosse à dents ou le dentifrice".

Pour diffuser cela, Mme Thu Thanh et Louis France passent une heure, chaque semaine, à lire des livres aux enfants, avec la participation des enseignants, des parents et des proches des enfants.

Participant au programme "Jeunes connaissances pour l’éducation", l’équipe souhaite diffuser largement le modèle du livre tactile auprès du plus grand nombre. L’objectif est d’aider des petits défavorisés à découvrir la vie quotidienne, mais aussi d’organiser des activités de soutien à ces petits défavorisés en leur donnant l’opportunité de rencontrer et de partager avec des amis voyants.


Câm Sa/CVN