L'Indonésie et l'Afrique du Sud recherchent des opportunités de coopération

Le ministre indonésien de la Coordination des affaires économiques, Airlangga Hartarto, a déclaré le 23 septembre qu'il avait exploré les possibilités de coopération avec l'Afrique du Sud, en rencontrant le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Concurrence, Ebrahim Patel, lors de la réunion ministérielle de G20 sur le commerce, l’investissement et l’industrie.

>> L'Indonésie renforce la sécurité pour le Sommet des dirigeants du G20

>> L'Indonésie dépasse la Thaïlande et la Malaisie dans l'indice du tourisme

>> L'Indonésie réserve plus de 6 milliards d'USD pour assurer sa sécurité alimentaire

Le ministre coordinateur indonésien des Affaires économiques, Airlangga Hartarto (gauche), serre la main du ministre sud-africain du Commerce, de l'Industrie et de la Concurrence, Ebrahim Patel.
Photo : Antara/CVN

Les deux ministres ont discuté de divers aspects d'une coopération potentielle, y compris les minéraux et le charbon, ainsi que des efforts pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles conformément à l'accord mondial visant à réduire les émissions de gaz d'échappement et l'impact du changement climatique.

Au cours de la réunion, Airlangga Hartarto a fait remarquer que la transition vers une énergie à faible émission de carbone est un aspect important pour atteindre la résilience climatique qui soutient l'environnement et crée plus d'opportunités d'emploi.

Il a déclaré que les efforts de l'Indonésie en matière de transition énergétique pour devenir respectueux de l'environnement s'appuyaient sur diverses politiques nationales, telles que l'utilisation de véhicules électriques en soutenant le développement de batteries de véhicules électriques utilisant les matières premières du pays.

En outre, l'Indonésie, à travers sa coopération avec la Banque asiatique de développement (BAD), prépare des étapes stratégiques pour l'arrêt progressif de l'utilisation des centrales électriques au charbon en termes de financement conformément au mécanisme de transition énergétique.

Ebrahim Patel, pour sa part, a déclaré que les deux pays avaient de l'expérience dans la gestion de l'industrie minière et le traitement des matières premières, telles que la bauxite, le cuivre et l'aluminium.

Outre la discussion sur la coopération énergétique et minière, la discussion a également porté sur le potentiel de coopération dans l'industrie halal et automobile et ses composants.

Entre janvier et juillet, le commerce bilatéral a atteint 2,06 milliards d'USD, en hausse de 46,92% par rapport à la même période l'an dernier.

VNA/CVN

back to top