25/07/2020 06:13
Ces dernières années, les escrimeurs vietnamiens ont obtenu de bon succès en Asie du Sud-Est. Cependant, aux SEA Games 31 prévus en 2021, il leur sera difficile de décrocher six médailles d’or et un billet pour les Jeux olympiques de Tokyo. Explication.
>>La Fédération des Jeux d’Asie du Sud-Est se réunit
>>Le Vietnam fait activement ses préparatifs pour les SEA Games 31

Le Vietnam est déterminé à ce qu’au moins un de ses sportifs participe aux JO de Tokyo. Photo : VNA/CVN

Le Département général de l’éducation physique et des sports a fixé deux objectifs pour la sélection nationale d’escrime : se qualifier aux prochains Jeux olympiques (JO) de Tokyo et décrocher au moins six médailles d’or aux 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) prévus en 2021 au Vietnam.

"La présence des escrimeurs vietnamiens à ces compétitions dépendra fortement des sources de financement", souligne Phùng Lê Quang, chargé de l’escrime au Département général de l’éducation physique et des sports. Pour l’heure, le pays ne compte que huit acteurs investissant dans la discipline, à savoir : la Police populaire, Hanoï, Bac Ninh, Hai Phong, Hai Duong, Quang Ninh, Thanh Hoa et Hô Chi Minh-Ville. Cependant, ces institutions sont confrontées actuellement à de nombreuses difficultés, lesquelles influencent nettement la quantité et la qualité des sportifs.

Compétitions internationales

Faute d’argent, les escrimeurs, y compris les membres de la sélection nationale, ont connu des complications en raison de conditions d’entraînement inadaptées. Ils ont déjà raté plusieurs opportunités de participer à des tournois internationaux permettant d’accumuler des points pour une qualification aux JO. Sans confrontations directes avec leurs meilleurs adversaires internationaux, ils ne peuvent espérer ni miracles ni progrès sur le plan technique et mental.

2021 sera une année chargée pour l’escrime vietnamienne, qui vise au moins six médailles d’or aux SEA Games 31.
Photo : VNA/CVN
Selon Pham Anh Tuân, entraîneur en chef de la sélection nationale et chef de la discipline de l’escrime de Hanoï, dans un sport de combat comme l’escrime, une pratique régulière et la participation à des compétitions jouent un rôle majeur. Elles permettent aux sportifs d’emmagasiner de l’expérience et de progresser rapidement et efficacement. Si non, il est difficile d’exploiter pleinement le potentiel des athlètes. Mais actuellement, seuls quelques meilleurs éléments de la sélection nationale peuvent participer à trois ou quatre tournois internationaux par an. Raison pour laquelle, de plus en plus jeunes escrimeurs pensent à jeter l’éponge.

"Nous devons prendre des mesures concrètes pour valoriser l’escrime dans la société comme chez les sportifs de haut niveau", estime Pham Anh Tuân. Il est nécessaire d’inviter de bons experts à donner des formations aux entraîneurs vietnamiens, et d’organiser des séances de représentation dans l’ensemble du pays afin d’attirer l’intention du public.

"Dans un avenir proche, comme les compétitions internationales ne seront pas organisées en raison de la pandémie, l’une de nos mesures sera d’inviter les anciens escrimeurs reconnus du pays à se mesurer avec les sportifs qui disposent d’un réel potentiel pour briller aux SEA Games 31", précise-t-il.

Confronté au fait que le développement de l’escrime est inégal dans le pays, Pham Anh Tuân propose d’envoyer des groupes de la sélection nationale junior s’entraîner dans différentes localités. Une façon d’élever le niveau des athlètes locaux et d’aider les managers à mieux comprendre leur position et le développement potentiel de l’escrime.

Concernant le manque d’équipements, d’entraînement et de compétition, le chef du Département général de l’éducation physique et des sports Vuong Bich Thang fait savoir que son département créera des conditions favorables pour que les unités puissent acheter des équipements d’entraînement complets le plus tôt possible.

Espérons qu’avec des solutions stratégiques et synchronisées, l’escrime vietnamienne se développera fortement, marquant de son empreinte les compétitions internationales et régionales dans les temps à venir, à commencer par les SEA Games 31 dont le Vietnam sera le pays d’accueil.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Voyage en solo, un marché prometteur pour le tourisme Aujourd’hui, voyager seul est un choix très plébiscité par les jeunes. Cependant, afin de mieux répondre aux besoins de ces clients nomades, les voyagistes se doivent d’améliorer leurs services.