02/05/2021 23:28
Améliorer la qualité de vie ainsi que profiter des opportunités socio-économiques contribueront à valoriser les potentialités des villes à croissance rapide d'Asie, peut-on lire dans le Creating Livable Asian Cities, un nouvel ouvrage publié par la Banque asiatique de développement (BAD).
>>L’économie vietnamienne maintient une croissance solide
>>Des pays d’Asie du Sud-Est renforcent leur riposte sanitaire
>>La BAD, partenaire important de Hô Chi Minh-Ville

Dans le livre Creating Livable Asian Cities (Créer des villes asiatiques vivables), récemment publié par la Banque asiatique de développement (BAD), les auteurs examinent les défis d'urbanisation de la région et présentent des solutions dans les cinq domaines prioritaires que sont une planification urbaine intelligente et inclusive ; un système de transports durable offrant un accès équitable aux services et opportunités ; des sources d'énergie durables moins polluantes ; des financements innovants pour combler les déficits en ressources ; et une meilleure résilience au climat et aux catastrophes naturelles.

"L'urbanisation a stimulé la productivité régionale, mais les opportunités des villes ne sont pas accessibles à tous les résidents et sont encore limitées par la pandémie de COVID-19", estime Bambang Susantono, vice-président de la BAD pour la gestion des connaissances et le développement durable qui a co-édité cette publication. Selon lui, "les villes d'Asie et du Pacifique sont parmi les plus grandes et les plus dynamiques du monde, avec de nombreuses expériences à partager. Cette publication rassemble les leçons tirées de leurs expériences et vise à guider les villes pour qu’elles prennent conscience des opportunités et défis communs".

Une région à fort potentiel

L’Asie en développement abrite 17 des 33 mégapoles de plus de 10 millions d'habitants. Plus de la moitié des 4 milliards d'habitants de la région vivaient dans des zones urbaines en 2019 et un milliard d'autres devraient migrer vers les villes au cours des 30 prochaines années. D'ici 2050, le taux d'urbanisation de la région pourrait atteindre 64%.

Pour planifier des villes vivables et durables, accessibles et centrées sur les personnes, les experts de la BAD ont souligné la nécessité pour les gouvernements de recourir à une planification intelligente et inclusive. Cela comprend des politiques qui encouragent l'utilisation de la technologie, des données et de l'innovation pour rendre les services urbains - mobilité, infrastructures sociales, gestion de la résilience et services publics, entre autres - plus efficaces. Par exemple, l'utilisation des technologies d'observation de la Terre peut aider à atténuer les risques d'inondation et mieux préparer les projets d'infrastructures.

Hô Chi Minh-Ville, une des villes les plus dynamiques en Asie.
Photo : Ngoc Duong/VNA/CVN

Les gouvernements des pays d’Asie sont appelés à se concentrer également sur les transports et l'énergie durables, car ceux-ci ont un impact direct sur la productivité du travail humain, le dynamisme de l'activité économique d'une ville et la durabilité de l'environnement. Une mobilité accrue aidera à réaliser le potentiel économique urbain et à accroître l'inclusion. Les solutions de transports durables, par exemple, pourraient inclure l'utilisation de véhicules électriques dans les systèmes de transports publics.

Les options d'énergie durable dont la mise en place de réseaux de panneaux solaires dans la communauté et dans chaque pays, peuvent être bénéfiques à la population de par leur moindre coût et la facilité d’accès aux cellules solaires photovoltaïques. D'autres options incluent des systèmes de valorisation énergétique des déchets qui peuvent conduire à une meilleure durabilité urbaine.

Pour atteindre les ODD

Un accès élargi aux financements aidera les villes à atteindre les cibles énoncées dans les Objectifs de Développement durable (ODD). Les villes d’Asie bénéficieront d’environ 70% des 1,7 billion de dollars d'investissements annuels dont les pays en développement ont besoin pour atteindre les ODD. Cette publication de la BAD propose des modèles innovants de financements tels que de nouvelles formes de partenariats avec le secteur privé, des instruments du marché des capitaux et des obligations pour le financement des logements, ainsi que le renforcement des cadres institutionnels et la capacité d'appliquer des mécanismes de capture de valeur.

La BAD prévoit une croissance économique de 7,3% dans les pays en développement d'Asie cette année. Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

Enfin, l’ouvrage souligne la nécessité d'améliorer la résilience des villes, en particulier face aux changements climatiques, aux catastrophes naturelles et aux urgences de santé publique telles que la pandémie de COVID-19. Les outils ainsi proposés comprennent des solutions fondées sur la nature, des outils financiers tirés du secteur de l'assurance et une gamme d'approches opérationnelles héritées des leçons apprises des réactions des villes à la pandémie.

Fondée en 1966, la BAD est formée de 68 membres dont 49 sont originaires de la région Asie-Pacifique. Elle s'est engagée pour faire de l’Asie-Pacifique une région prospère, inclusive, résiliante et durable, tout en poursuivant ses efforts pour éradiquer l'extrême pauvreté.

Auparavant, l’institution a publié un rapport sur les perspectives du développement de l’Asie : Asian Development Outlook (ADO) 2021, dans lequel elle prévoit la croissance de 7,3% dans les pays en développement d'Asie cette année. Il s’agit d’un taux plus élevé que sa précédente estimation de 6,8% et après une contraction de 0,2% l'année dernière. Pour 2022, la région devrait croître de 5,3%. En particulier, selon les prévisions données, le Vietnam devrait tabler sur une croissance de 6,7% cette année et de 7% en 2022. 

Linh Thao/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Îles et fêtes des villages de pêche La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.