Les vietnamophones représentent 1,3% de la population australienne

Selon le recensement de 2021 du Bureau australien des statistiques, la plupart des 320.758 locuteurs vietnamiens en Australie résident dans les États de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud.

>>Des étudiants vietnamiens en Australie contribuent à promouvoir les relations bilatérales

>>Bánh mì, emblème de la cuisine vietnamienne en Australie

Des familles vietnamiennes en Australie.
Photo : VNA/CVN

L’État de Victoria compte le plus grand nombre de vietnamophones, avec 118.801 personnes ; suivie de l’État de Nouvelle-Galles du Sud avec 117.907, chaque État représentant environ 37% du nombre total de vietnamophone en Australie. Le Queensland s’est classé au 3e rang, où vivent environ 10% des locuteurs vietnamiens.

Sur les dix districts comptant le plus grand nombre de personnes parlant vietnamien, neuf sont situés dans les États de Victoria et de NSW et un seul dans le Queensland.

Sans changement au cours de la dernière décennie, le district de St Albans arrive en tête de liste. Le nombre de Vietnamiens ici a progressivement augmenté au fil du temps, passant de 7.831 personnes en 2011 à 11.102 personnes en 2021, soit 29,2% de la population du district.

Les places suivantes appartiennent aux districts de Cabramatta et Bankstown de NSW avec 9.144 et 7.087 locuteurs vietnamiens, respectivement, et Springvale de Victoria avec 5.593 personnes. Le district d’Inala du Queensland, quant à lui, abrite 4.691 locuteurs vietnamiens.

Selon les Vietnamiens vivant à St Albans ou à Cabramatta, les raisons pour lesquelles ils ont choisi de s’installer dans ces régions sont le confort et le sentiment comme d’être chez eux dans de nombreux aspects socioculturels, comme la langue, le style de vie, la cuisine et les fêtes traditionnelles comme le Nouvel An lunaire et la Fête de la mi-automne.


NDEL/VNA/CVN