09/01/2022 17:33
Les responsables de secours aux Philippines ont mis en garde contre une crise sanitaire alors que des millions de personnes dans le pays luttent pour obtenir de l'eau potable et de la nourriture dans les zones dévastées par un typhon le mois dernier.

>>Philippines : le bilan du typhon Rai s'élève à 389 morts
>>Philippines : appels à l'aide après le passage du typhon Rai
 

Scène de dévastation à General Luna, dans l'île philippine de Siargao, après le passage du typhon Rai le 17 décembre 2021. Photo : AFP/VNA/CVN


Trois semaines après que le typhon Rai a frappé les îles du Sud et du Centre, détruisant des milliers de maisons et tuant plus de 400 personnes, les secours continuent de livrer des fournitures aux résidents touchés.

Au moins neuf personnes sont mortes de diarrhée dans les îles de Dinagat et Siargao, a annoncé le bureau régional du ministère de la santé des Philippines. Un total de 895 cas y ont été enregistrés depuis le typhon, principalement parmi les sans-abri, a déclaré le porte-parole du ministère Ernesto Pareja, ajoutant que le gouvernement et les agences de secours se sont précipités pour construire des installations de traitement d'eau d'urgence.

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a mis en garde contre une "crise sanitaire croissante" dans les zones touchées par le typhon alors qu'elle intensifiait sa réponse aux catastrophes. Le typhon a laissé des millions de personnes sans accès à l'eau potable, aux hôpitaux et aux établissements de santé, a déclaré Alberto Bocanegra, chef de la délégation philippine de la FICR.

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies, quant à lui, a exprimé sa préoccupation face à une augmentation rapide de la malnutrition évitable si les familles touchées ne reçoivent pas l'aide alimentaire dont elles ont grand besoin.

Plus de 400 personnes sont mortes du typhon qui a frappé le pays le 16 décembre de l'année dernière, selon les statistiques du bureau de la défense civile des Philippines, avec plus de 1.200 blessés et 78 toujours portés disparus et au moins 370.000 toujours dans les centres d'évacuation.

Les survivants ont comparé la tempête au super typhon Haiyan, qui a fait 7.300 morts ou disparus dans le Centre des Philippines en 2013 et reste le plus meurtrier jamais enregistré dans le pays.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.