19/02/2022 09:51
Pour les minorités ethniques vivant dans le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), les gongs ne sont pas simplement leurs instruments de musique traditionnels majeurs, ils sont considérés comme l’un des trésors précieux, tant sur le plan matériel que spirituel.
>>Quand les jeunes sont passionnés par le gong
>>Le mariage traditionnel des J’rai
>>Les gongs, un espace culturel sacré des ethnies du Tây Nguyên

C’est la raison pour laquelle les gongs sont choyés et si bien protégés. Ils sont mis dans des housses de protection en bambou appelées affectueusement "vêtements". Pour chaque Nouvelle Année, leurs propriétaires ont tradition de changer ces "habits" en en tissant de nouveaux. Focus sur cet artisanat des Jrai vivant dans la commune d’Ia O, district d’Ia Grai, province de Gia Lai.


Texte et photos : Linh Thao - Hông Diêp/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.