Les États-Unis adoptent des sanctions contre l'Iran en réponse à son programme de drones

>>Nucléaire : le négociateur iranien en visite à Moscou 
>>L'armée de l'air iranienne va procéder à des exercices d'envergure nationale
>>L'Iran discutera des questions nucléaires avec l'UE à Bruxelles
Les États-Unis ont adopté vendredi 29 octobre des sanctions à l'encontre de personnes physiques et morales associées à des programmes de véhicules aériens sans pilote (drones) de l'Iran. Dans un communiqué, le département du Trésor des États-Unis a indiqué avoir placé sur ses listes deux entreprises et trois particuliers ayant fourni "un soutien critique" au programme de drones des Gardiens de la révolution islamique (GRI). Le général de brigade Saïd Aghajani, directeur du commandement des drones du GRI, a également été placé sur liste noire pour son rôle de commandement dans les opérations de drones. "La prolifération de drones iraniens dans la région menace la paix et la stabilité internationales. L'Iran et les combattants qu'il manipule ont utilisé des drones pour attaques les forces américaines, nos partenaires, et des convois internationaux", a déclaré le secrétaire adjoint au Trésor, Wally Adeyemo. "Le Trésor continuera de tenir l'Iran responsable pour ses actes irresponsables et violents". Cette inscription sur les listes de sanctions fait suite à une attaque de drone qui a pris pour cible une base américaine dans la région d'Al-Tanf dans le Sud de la Syrie la semaine dernière, sans qu'aucun blessé ou mort n'ait été signalé.

Xinhua/VNA/CVN 

back to top