Les entreprises vietnamiennes cherchent à tirer parti de l’EVFTA

L’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) suscite de nombreuses attentes pour promouvoir la coopération en matière de commerce et d’investissement.

>> L’EVFTA booste les exportations vers le marché européen

>> Deux ans de mise en œuvre de l’EVFTA : de nombreux potentiels d’exportation vers l’UE

L’UE est le premier partenaire commercial du Vietnam et le 3e marché d’exportation avec un taux de croissance annuel des exportations de 7,5%. 
Photo : vneconomy.vn/CVN

Les vastes engagements pris dans l’EVFTA en matière de commerce et d’investissement contribuent à inciter les entreprises et les investisseurs européens à développer les investissements et la coopération commerciale au Vietnam.

Cela crée certes un défi concurrentiel pour les entreprises ayant des partenaires européens, mais c’est également une excellente occasion d’améliorer la coopération et de renforcer le transfert de technologies.

Les engagements énoncés dans l’EVFTA concernant à la fois le commerce et l’investissement devraient inciter les entreprises et les investisseurs européens à étendre leurs activités au Vietnam, en promouvant  la coopération en matière de commerce et d’investissement.

Avec l’élimination immédiate de 85,6% des lignes tarifaires entre le Vietnam et l’UE, de nombreuses industries vietnamiennes ont bénéficié d’une réduction des coûts d’importation des matériaux de production, améliorant ainsi leur compétitivité.Ces informations ont été données lors d’un séminaire sur la manière d’exploiter pleinement les avantages des importations et des investissements de l’EVFTA, organisé le 6 décembre par le magazine Công Thuong (industrie et commerce).

Selon Dô Huu Hung du Département des marchés européens et américains au sein du ministère de l’Industrie et du Commerce, les entreprises vietnamiennes ont fait bon usage de l’EVFTA en important de l’UE des matières premières et des machines  pour augmenter leur chiffre d’affaires à l’exportation.

L’EVFTA a créé d’énormes avantages concurrentiels pour les exportations du Vietnam vers les 27 pays membres de l’UE.Les  exportations du Vietnam vers l’UE ont atteint plus de 57 milliards d'USD l’an dernier et 52 milliards d'USD au cours des 10 premiers mois de 2022, ce qui représente des hausses de 14% et de plus de 14%, respectivement, en rythme annuel.

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord il y a deux ans, les importations du Vietnam ont fortement augmenté, notamment machines, d’équipements,  composants électroniques et  matériaux.

Grâce à ces équipements et des matériaux de qualité importés de l’UE, de nombreuses entreprises ont créé des produits à plus forte valeur ajoutée, contribuant ainsi à augmenter le chiffre d’affaires à l’exportation du Vietnam. L’UE est un marché exigeant dont les normes de qualité sont élevées pour les importations.

Davantage d’entreprises ont mis à profit et utilisé les tarifs préférentiels dans le cadre de cet accord. 
Photo : VNA/CVN

Selon l’Autorité vietnamienne des notifications sanitaires et phytosanitaires et le point d’information (Bureau SPS Vietnam), depuis l’entrée en vigueur de l’EVFTA, la partie européenne a publié 74 projets et 173 réglementations relatives aux exportations vietnamiennes.

En outre, l’UE prête également attention aux questions liées à l’environnement et légifère davantage sur les questions environnementales dans le commerce. Ce sont certes des défis pour les entreprises vietnamiennes, mais leur respect créera un avantage concurrentiel pour les produits vietnamiens sur le marché de l’UE.

Dào Thu Trang, cheffe du Département de conseil en stratégie de développement de marché de la Chambre de commerce allemande au Vietnam, a déclaré que l’EVFTA attirera aussi des investissements de l’UE au Vietnam. Elle a souligné l’importance pour le Vietnam de produire des matières premières et des accessoires respectant les règles d’origine conformément aux règles de l’EVFTA, et d’améliorer la compétitivité de ses entreprises et localités.

Le gouvernement vietnamien doit élaborer des stratégies et des politiques sur le développement de ressources humaines qualifiées, créant ainsi la confiance auprès des entreprises et investisseurs européens en termes de capacités de développement à long terme  sur le marché vietnamien, a-t-elle déclaré.

Selon Dô Huu Hung, le ministère de l’Industrie et du Commerce a mis en place des mécanismes de coopération bilatéraux et multilatéraux entre le Vietnam et les pays d’Europe, et a aidé les entreprises vietnamiennes à accéder au marché européen.

VNA/CVN  

back to top