21/12/2020 17:59
La pandémie de COVID-19 a poussé plusieurs entreprises du secteur du débit de boissons au Vietnam à innover avec des kiosques mobiles et de vente à emporter afin de réduire les coûts tout en assurant le marketing de la marque.
>>Le boom des cafés «take-away»
>>Les cafés de rue, trait culturel très hanoïen

Un kiosque de café Highlands dans la rue Pham Van Dông, dans l'arrondissement de Nam Tu Liêm à Hanoi. Photo : Diêu Thuy/CVN

Les avantages de ce modèle que sont un faible investissement de départ, des opérations simples et des bénéfices rapides, incitent les entreprises du secteur à élargir leur réseau de vente mobile et à emporter.

Un kiosque de vente à emporter de la chaîne de café Highlands Coffee a été installé sur la rue Pham Van Dông dans l'arrondissement de Nam Tu Liêm, à Hanoï pendant plusieurs semaines. Ce stand propose des articles à des prix se situant de 4.000 à 5.000 de dôngs moins chers que ceux des points de vente habituels de Highlands Coffee.

Un représentant de Highlands Coffee a déclaré que la marque avait installé des kiosques similaires dans de nombreuses rues de la mégapole du Sud au cours du mois dernier, attirant un grand nombre de clients.

Ông Bâu, une chaîne de café vietnamienne à Hô Chi Minh-Ville, propose de céder une franchise pour ses  mobiles, mesurant de deux à cinq mètres carrés chacun, à 98 millions de dôngs hors taxe TVA et coûts de construction.

Actuellement, la chaîne compte déjà 39 kiosques de vente à emporter situés pour la plupart dans les grandes villes comme  Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et Cân Tho dans le delta du Mékong.

Laha Café, une autre chaîne de café vietnamienne, suit la tendance. Elle a mis un kiosque de vente à emporter devant ses brasserie-cafés. Selon les représentants de ces chaînes de café, leurs clients ciblés sont les plus jeunes et plus mobiles.

À bas prix

Un stand de vente à emporter Ông Bâu dans une rue de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Nhât Thinh/CVN

Depuis le début de cette année, d’autres marques de café sont passées au modèle à emporter pour compenser la chute drastique de leurs revenus en raison de la pandémie de COVID-19.

''On estime qu'environ 70% des propriétaires de cafés ont subi des pertes cette année, car à l'époque où les cafés et restaurants étaient temporairement fermés pendant les périodes de distanciation sociale, le loyer restait à payer'', a partagé Hoang Van Tiên, Pdg de la chaîne de Coffee Bike. M.Tiên a fait savoir que sa chaîne avait dû fermer 10 de ses 15 brasseries cette année. Il a ouvert en compensation 35  stands de vente à emporter.

Outre Hô Chi Minh Ville, la chaîne s’est également implantée sur Hanoï et dans les provinces méridionales de Dông Nai, Binh Duong et Binh Phuoc. Grâce aux coûts réduits, ces kiosques de vente à emporter sont en mesure d'offrir aux clients des produits de très bon marché.

Diêu Thuy/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.