Les "ambassadeurs de la paix" vietnamiens unis pour protéger les droits de l’homme

Les Nations unies ont félicité le Vietnam pour sa participation, son soutien et ses contributions aux opérations de maintien de la paix des Nations unies dans le monde.

>> Les Bérets verts vietnamiens montrent leur capacité d'adaptation lors de leurs missions onusiennes

>> Le Vietnam est actif dans la formation pour participer au maintien de la paix de l'ONU

>> Le Vietnam lance sa deuxième équipe du génie pour le maintien de la paix

Le président de la République, Nguyên Xuân Phuc (gauche), salue les officiers du génie N°1 et de l’Hôpital de campagne N°4 (niveau 2) avant leur départ pour les missions onusiennes.
Photo : VNA/CVN

En recevant en juillet dernier une délégation de la Commission de la défense et de la sécurité de l’Assemblée nationale vietnamienne en visite aux États-Unis, le secrétaire général adjoint des Nations unies au soutien opérationnel, Atul Khare, a souligné les contributions du Vietnam aux activités onusiennes, dont l'envoi de l’unité du génie No1 à la Force de sécurité intérimaire des Nations unies pour Abiyé (UNISFA), et de l’hôpital de campagne No4 (niveau 2) à la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS), ainsi que la formation du personnel par le biais de mécanismes de coopération tripartites.

Le responsable a exprimé son espoir que le Vietnam partagera ses expériences dans la formation des forces de maintien de la paix avec d’autres pays, en particulier ceux de la région.

L’engagement fort du Vietnam

Lors de sa visite au Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam fin novembre, le secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, a également salué les activités des forces de maintien de la paix des Nations unies du Vietnam et a exprimé sa conviction que la coopération entre les deux parties dans ce domaine sera resserrée et portera plus de fruits.

Les louanges reflètent la reconnaissance internationale de l’engagement du Vietnam dans les opérations de maintien de la paix au cours des huit dernières années, ainsi que ses contributions à la garantie des droits de l’homme dans le monde, car la paix et la vie en paix sont un droit humain fondamental et le pilier le plus important pour la protection et la promotion des droits de l’homme.

Depuis que le Vietnam a officiellement rejoint les opérations de maintien de la paix de des Nations unies en juin 2014, le pays a envoyé plus de 500 officiers et soldats dans des "points chauds" en Afrique, qui ont surmonté une multitude de difficultés et de dangers, certains sacrifiant même leur vie, pour remplir leurs missions de protéger la paix, d’assurer la sécurité et de soutenir les communautés vulnérables.

Le Vietnam participe aux missions de maintien de la paix de l’ONU depuis 2014.
Photo : Trong Duc/VNA/CVN

Promouvoir l’image du Vietnam

Avec l’esprit international et les bonnes vertus des soldats de l’Oncle Hô, les "ambassadeurs de la paix" vietnamiens ont laissé de bonnes impressions auprès des résidents locaux et des partenaires, et ont promu l’image du Vietnam en tant que pays ami, épris de paix et humain, prêt à se donner la main dans la résolution des problèmes auxquels le monde est confronté.

La communauté internationale a félicité les forces de maintien de la paix vietnamiennes pour leurs efforts dans la protection des civils dans les zones touchées par le conflit, créant ainsi une base solide pour que le pays soit élu membre du Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour le mandat 2023-2025.

Outre l’exécution de tâches de maintien de la paix des Nations unies, les soldats et officiers vietnamiens ont également joué un rôle dans la promotion des droits de l’homme dans les pays hôtes par le biais d’une série d’activités humanitaires telles que la prise en charge et l’éducation des enfants, l’orientation des habitants pour planter des légumes et la lutte contre la pandémie de COVID-19.

L’officier des affaires bilatérales du Bureau américain de la coopération en matière de défense, Adam R. Lulay, a déclaré que la performance de la force vietnamienne au Soudan du Sud est un exemple d’assistance médicale, en particulier dans le contexte des défis actuels de la pandémie.

L’unité du génie vietnamienne No1 a été déployée dans la Force de sécurité intérimaire des Nations unies pour Abiyé (UNISFA) avec 184 sapeurs, trois fois plus qu’un hôpital de campagne de niveau 2 et le plus grand du genre à rejoindre les opérations de maintien de la paix des Nations unies.

Les sapeurs vietnamiens ont été très appréciés pour leurs connaissances, leur professionnalisme et leurs contributions à la communauté.

Les officiers de l'unité du génie N°1 et de l’Hôpital de campagne N°4 (niveau 2).
Photo : VNA/CVN

Les efforts des "ambassadeurs de la paix" vietnamiens se sont traduits par divers chiffres, avec notamment près de 20 opérations de sauvetage routier menées dans des situations d’urgence sécuritaire, et près de 30 km de canaux et 200 mètres d’égouts construits, aidant plus de 3.000 ménages à échapper aux inondations en saison des pluies.

L’unité s’est également coordonnée avec des soldats pakistanais pour fournir des examens et des traitements médicaux aux résidents locaux dans la zone du marché d’Amiet.

Le général de brigade Benjamin Olufemi Sawyerr, commandant de la FISNUA, a souligné l’importance des activités de l’unité vietnamienne pour l’accomplissement des tâches de la mission, ainsi que pour la vie des résidents locaux.

En avril, 63 membres de l’hôpital de campagne No4 (niveau 2) se sont rendus au Soudan du Sud. Trois mois plus tard, l’hôpital a inauguré une clinique d’obstétrique et lancé un plan d’action pour la santé des femmes à Bentiu. Il s’agit de la première clinique d’obstétrique construite par l’hôpital de la MINUSS.

D'après Nguyên Hông Hai, chercheur au Center for Policy Futures de l’Université du Queensland en Australie, la participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix des Nations unies découlait de son sens des responsabilités. Par conséquent, le pays a gagné la confiance des Nations unies, des partenaires et des pays hôtes.

Le Vietnam a acquis une position et une réputation sur la scène internationale grâce à ses contributions à la communauté internationale, a déclaré le chercheur, mentionnant l’engagement du pays dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU.

L’ancien secrétaire général de l’Association d’amitié France - Vietnam, Jean-Pierre Archambault, a constaté que le Vietnam avait fait du bon travail pour garantir le droit à la paix, à l’indépendance nationale et au droit de vivre. Au cours des dernières années, le Vietnam a également participé activement aux activités humanitaires de la Mission de maintien de la paix des Nations unies au Soudan du Sud, saluée par les Nations unies et la communauté internationale.

Le président de la République Nguyên Xuân Phuc a également indiqué que le dévouement, la responsabilité des Casques bleus vietnamiens ont fait briller l’image de la terre et du peuple vietnamiens comme ceux qui aiment la paix et soutiennent la prospérité et le développement de l’humanité.

Les "ambassadeurs de la paix" ont pratiquement contribué à régler les problèmes de sécurité, à sauvegarder la paix et la stabilité dans la région et le monde, et à protéger et promouvoir le droit de chacun à jouir de la paix, a-t-il déclaré.

VNA/CVN

back to top