L’entraide judiciaire en matière pénale au Vietnam au menu d’experts

Le Parquet populaire suprême et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ont organisé vendredi 2 décembre à Hô Chi Minh-Ville un séminaire sur la mise en œuvre de l’entraide judiciaire en matière pénale.

>> La JICA aide le Vietnam à concrétiser son engagement de zéro émission nette

>> Vietnam et Japon accélèrent les projets d'aide publique au développement

>> Le soutien de la JICA au Vietnam au milieu de l'exercice 2022 mis en lumière

Vue du séminaire à Hô Chi Minh-Ville, le 2 décembre. 
Photo : VNA/CVN

L'événement vise à évaluer la pratique de 14 ans de l’entraide judiciaire en matière pénale en vertu de la Loi sur l’entraide judiciaire de 2007 et à s’enquérir des expériences japonaises en la matière.

La directrice adjointe du Département 13 du Parquet populaire suprême, Ngô Thi Quynh Anh, a déclaré qu’avec le soutien actif des agences compétentes des pays étrangers, dont le Japon, l’entraide judiciaire en matière pénale au Vietnam a obtenu de nombreux résultats positifs, contribuant au traitement des affaires pénales comportant un élément d’extranéité.

Cela a permi d’améliorer l’efficacité de la coopération internationale dans la lutte contre la criminalité, en particulier la criminalité transnationale, a-t-elle fait valoir.

Lors du séminaire, des experts du Département des affaires judiciaires du ministère japonais de la Justice ont présenté la Loi sur l’assistance mutuelle aux enquêtes au Japon, l’Accord sur l’entraide judiciaire en matière pénale entre le Vietnam et le Japon, signé en novembre 2021 et entré en vigueur en août 2022.

Actuellement, 25 accords d’entraide judiciaire en matière pénale entre le Vietnam et d’autres pays sont en vigueur.

VNA/CVN

back to top