08/01/2019 23:58
L’économie vietnamienne devrait connaître une croissance comprise entre 6,8 et 6,9% en 2019, grâce aux bonnes performances économiques enregistrées en 2018, selon les perspectives macroéconomiques du Vietnam 2019 annoncées mardi 8 janvier à Hô Chi Minh-Ville.
>>L’économie vietnamienne optimiste pour 2019
>>2018, une année de records économiques

Les experts discutent des moteurs de la croissance vietnamienne durant la période 2019 - 2020. Photo : VNA/CVN

Le professeur associé Nguyên Duc Trung, responsable de la rédaction du rapport, a déclaré que la croissance de 7,08% enregistrée l’an dernier, sa meilleure performance depuis 11 ans, a été rendue possible par la stabilité macroéconomique, l’inflation maintenue à moins de 4% pour la troisième année consécutive, et l’amélioration du climat des affaires.

Selon une enquête de l’Office général des statistiques, 85,1% des entreprises ont salué l’amélioration du climat des affaires au premier trimestre de 2019, par rapport au quatrième trimestre de 2018.

L’indice des directeurs d’achat a atteint 56,6 points en novembre 2018, le plus haut niveau parmi les pays membres de l’ASEAN, tandis que l’indice de développement durable a gagné 11 places en 2018, plaçant le Vietnam au 57e rang sur 176 pays.

Les experts ont déclaré que la croissance en 2019 serait alimentée par l’optimisme du secteur privé et la reprise du secteur agro-sylvico-aquacole ainsi que de bonnes perspectives pour l’économie mondiale. 

Selon eux, grâce aux accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux en vigueur, le Vietnam sera également bien placé pour accroître la consommation mondiale de ses produits.

Nguyên Xuân Thanh, directeur du développement de l’Université Fulbright Vietnam, a déclaré que les perspectives favorables de la consommation des ménages faciliteraient l’expansion du secteur des services, principalement dans les secteurs de la vente au détail, de la finance, de la banque, de l’assurance, du tourisme, de la restauration et de l’hébergement.

Le secteur agro-sylvico-aquacole devrait maintenir une croissance plus robuste si la structure des cultures est orientée vers les exportations, en particulier avec davantage de marchés accessibles pour les produits agricoles et aquatiques vietnamiens.

Impacts du différend commercial sino-américain

En même temps, le différend commercial entre les États-Unis et la Chine, qui n’est que la partie visible de l’iceberg lorsque le protectionnisme commercial et les barrières non tarifaires augmentent, aurait des répercussions positives et négatives sur le Vietnam, qui est une économie ouverte (à la fin 2018, l’ouverture économique du Vietnam n’était que juste derrière Singapour en Asie du Sud-Est).

Dans le pire des scénarios, les marchés d’exportation vietnamiens souffriraient beaucoup du différend, et l’instabilité économique mondiale réduirait les flux de capitaux, ce qui entraînerait une contraction de l’investissement étranger.

Lê Xuân Nghia, directeur de l’Institut de développement des affaires (BDI) et membre du Conseil consultatif national sur la finance et les politiques monétaires, a déclaré qu’un taux de croissance de 7% devient difficile à atteindre en raison des incertitudes de l’économie mondiale durant la période 2019-2020. En outre, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine en 2018 a montré que le protectionnisme commercial se renforce.

Le flux d’investissements directs étrangers (IDE) est en baisse partout dans le monde et s’oriente davantage vers les pays dotés de ressources de haute technologie. Le stock d’IDE enregistrés au Vietnam en 2018 a diminué de 15,5% par rapport à l’année précédente, ce qui indique qu’il se réduira davantage dans les années à venir, a-t-il déclaré.

En 2018, l’économie vietnamienne a connu une croissance de 7,08%, un record depuis 11 ans et l’une des meilleures performances dans la région et le monde, soutenu par une croissance de 12,98% du secteur manufacturier et de la transformation et une progression de 3,76% du secteur agricole durant la période 2012-2018.

Le chiffre d’affaires à l’export et à l’import a dépassé les 482 milliards de dollars en 2018, tandis que l’excédent commercial a atteint 7,2 milliards de dollars, en hausse de 147% par rapport à 2017. Pour la première fois, les recettes budgétaires de l’État vietnamien a dépassé les 3,5 milliards de dollars initialement prévus.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.