10/06/2022 10:31
La page DW de l'Allemagne a publié le 8 juin un article évaluant que des activités économiques dynamiques du Vietnam ces dernières années étaient un facteur attirant l'attention des entreprises européennes.
>>Les entreprises européennes renforcent leur présence au Vietnam
>>Les entreprises européennes plus positives à l'idée d'investir au Vietnam
>>Les entreprises européennes sont plus optimistes quant au climat de l'investissement au Vietnam

Les activités économiques dynamiques du Vietnam ont attiré l'attention de grandes entreprises européennes.
Photo : Bùi Lanh/VNA/CVN

Selon l'article, le Vietnam est l'un des rares pays asiatiques à ne pas tomber dans une forte récession économique en raison de la pandémie de COVID-19 en 2020 et 2021.

La Banque mondiale prévoit qu'en 2022, le PIB du Vietnam devrait augmenter d'environ 5,5%. Les activités économiques du pays pendant et après la pandémie ont attiré l'attention de certaines grandes entreprises européennes.

En fait, le fournisseur allemand de moteurs d'automatisation Brose décide d'un nouveau site de production entre la Thaïlande et le Vietnam.

Auparavant, en décembre 2021, le fabricant de jouets danois Lego avait annoncé qu'il construirait une usine d'un milliard d'USD près de Hô Chi Minh-Ville, l'un des plus grands projets d'investissement européens au Vietnam à ce jour.

Daniel Müller, directeur de l'Association des entreprises d'Asie-Pacifique de l’Allemagne, a précisé qu’il semblait que les entreprises de taille moyenne tentaient de pénétrer de plus en plus dans le marché vietnamien.

Raphael Mok, responsable de l'Asie chez Fitch Solutions, pour sa part, a estimé que le Vietnam était devenu une destination plus attrayante pour les investisseurs et que le Vietnam investissait également massivement dans les infrastructures.

L’Union européenne (UE) et le Vietnam ont ratifié en 2020 l’Accord de libre-échange UE - Vietnam, dont l'Accord de protection des investissements UE - Vietnam. Le commerce bilatéral a atteint 49 milliards d'euros en 2021 contre 20,8 milliards d'euros en 2012, l'année où les deux parties ont débuté leurs négociations sur l'Accord de libre-échange UE - Vietnam.

Selon un rapport de Germany Trade & Invest, ces accords aident également les entreprises européennes à accéder plus facilement aux activités d’achat public au Vietnam.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.