07/06/2022 15:46
Apple a déplacé pour la première fois une partie de sa production d’iPad hors de Chine vers des usines au Vietnam, a rapporté Nikkei Asia cette semaine.
>>Les investissements étrangers continuent d'affluer dans l'électronique de haute technologie
>>Accueillir des projets américains de milliards d’USD au Vietnam
>>Nikkei : Apple entend déplacer 20% de sa production d’AirPods au Vietnam

Apple déplace une partie de sa production d'iPad hors de Chine vers des usines au Vietnam. Photo : VTV/CVN

Cette évolution intervient alors que le confinement prolongé de la ville chinoise de Shanghai pour lutter contre la pandémie de COVID-19 a perturbé la chaîne d’approvisionnement de divers produits technologiques, incitant le fabricant d’iPhone à trouver des solutions alternatives.

Selon Nikkei Asia, une usine d’assemblage d’iPad a construit une ligne au Vietnam. Apple s’approvisionne en Airpods au Vietnam, qui a connu une croissance soutenue ces deux dernières décennies.

Depuis la mise en œuvre des réformes économiques dans les années 1980, le Vietnam s’est ouvert au commerce extérieur et aux investisseurs étrangers. Le Vietnam est également devenu un eldorado pour les industries d’externalisation.

Le Vietnam est apparu surtout après 2007, lorsqu’un certain nombre de fabricants de vêtements et de chaussures ont déplacé leurs chaînes de production hors de Chine.

Mais ce qui ressort vraiment du Vietnam au cours de la dernière décennie, c’est sa capacité à attirer les investissements directs étrangers (IDE) dans des usines qui assemblent et fabriquent des produits technologiques allant des smartphones aux composants de la télévision.

Selon une étude, la République de Corée et le Japon – tous deux fabricants de certains des plus grands produits technologiques – représentent 376 milliards d’USD d’IDE investis dans le secteur manufacturier de 2015 à 2020.

Pour les géants mondiaux de la technologie comme Apple, les campagnes de confinement liées au COVID-19 ont obligé leurs usines à suspendre leurs opérations, perturbant des chaînes d’approvisionnement. La politique "zéro-COVID" de la Chine a entraîné des confinements stricts dans plusieurs grandes villes du pays. Les fabricants multi-industriels dépendant des usines chinoises, le blocus a affecté négativement leur production.

Le Vietnam, avec ses ports maritimes et ferroviaires en cours d’achèvement, est vu comme une alternative au hub manufacturier chinois. L’année dernière, le géant sud-coréen de l’électronique LG a investi plus de 1,4 milliards d’USD pour augmenter sa production d’écrans OLED dans la ville portuaire vietnamienne de Hai Phong.

Avant même que les chaînes d’approvisionnement liées au COVID-19 ne soient perturbées, la montée des tensions entre les États-Unis et la Chine a incité les entreprises technologiques à délocaliser leur production vers d’autres pays, en particulier le Vietnam.

Selon l’analyse de Nomura, une banque d’investissement japonaise, l’économie vietnamienne a connu pendant cette période de guerre commerciale une croissance de près de 8% en raison du déplacement de la production.

Samsung représente un quart des exportations du Vietnam. Intel y a installé sa plus grande usine d’assemblage de puces. Le secteur manufacturier vietnamien a enregistré une croissance à deux chiffres avant que la pandémie ne provoque une perturbation mondiale.

Tout cela a aidé le Vietnam, avec une population d’environ 100 millions d’habitants, à devenir l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde.

De nombreuses prédictions suggèrent que le PIB du Vietnam pourrait dépasser celui de Singapour ces prochaines années si la trajectoire de croissance actuelle se maintient. Selon Oxford Economics, environ 4% des exportations mondiales de produits électroniques proviendront du Vietnam d’ici 2025.
CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.