Le Vietnam s’engage à protéger les valeurs universelles des droits de l’Homme

Le Vietnam s’est toujours efforcé de mettre en œuvre ses engagements internationaux en matière de protection des droits de l’Homme conformément aux conventions auxquelles le pays est partie, a déclaré vendredi 10 décembre à Hanoi le vice-ministre des Affaires étrangères Dang Hoàng Giang.

>>L’UNHRC adopte une résolution proposée par le Vietnam

>>Le Vietnam participe au premier Forum mondial sur les réfugiés en Suisse

>>Le représentant du HCR apprécie les efforts du Vietnam pour mettre fin à l'apatridie

S’adressant aux médias à l’occasion du séminaire consultatif international sur le deuxième projet de rapport volontaire à mi-parcours sur la mise en œuvre des recommandations du troisième cycle de l’Examen périodique universel (EPU), il a indiqué que jusqu’à présent, le Vietnam a adhéré à la majorité des conventions internationales relatives aux droits de l’Homme et s’est engagé à mettre pleinement en œuvre ses obligations conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme et à ces conventions.

 

Le vice-ministre des Affaires étrangères Dang Hoàng Giang (2e à gauche) au séminaire consultatif international, le 10 décembre.
Photo : VNA/CVN

Le respect de ces engagements vise également à mieux mettre en œuvre les politiques du Parti et de l’État vietnamiens en matière de protection des droits de l’Homme et de protection des personnes, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19, a-t-il déclaré.

Le vice-ministre Dang Hoàng Giang a souligné que le Vietnam considérait le peuple comme l’objectif et la motivation du développement. Outre la protection des droits de l’homme de son propre peuple, le Vietnam a contribué aux efforts visant à garantir les droits de l’Homme universels à travers son engagement dans les principaux débats des mécanismes et organisations multilatéraux internationaux, en particulier dans le rôle de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, a-t-il déclaré.

Le responsable a déclaré qu’il s’agissait de la première fois que le Vietnam rédigeait un rapport à mi-parcours sur la mise en œuvre des recommandations du troisième cycle de l’EPU, soulignant qu’il s’agissait d’une activité significative et pragmatique.

Le rapport montre ce que le Vietnam a fait et ce que le pays devrait améliorer, a-t-il déclaré, ajoutant que pendant le processus de compilation du rapport, les partenaires internationaux ont donné leurs consultations et conseils au Vietnam et partagé leur expérience pour aider le Vietnam à améliorer ses performances dans ce domaine dans les temps à venir.

Mentionnant la sélection du Vietnam par les pays membres de l’ASEAN comme représentant au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (UNHRC) pour le mandat 2023-2025, il a souligné que cela ne manifestait pas seulement les engagements forts du Vietnam à contribuer davantage au travail commun de la communauté internationale, mais prouve aussi que le Vietnam est un partenaire fiable et responsable de la communauté internationale.

Le vice-ministre a fait savoir que les pays membres de l’ASEAN étaient parvenus à un consensus sur le soutien au Vietnam pour briguer un siège au CDH, ce qui montrait la haute estime du groupe régional pour les contributions du Vietnam jusqu’à présent et sa confiance en ce que le pays fera davantage à l’avenir. Il s’est dit confiant qu’en dehors de l’ASEAN, davantage de pays et de groupes de pays soutiendront la candidature du Vietnam.

 

VNA/CVN