18/09/2020 23:08
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé au ministère des Communications et des Transports de continuer à planifier la reprise de plus de vols internationaux, mais de manière "contrôlée".
>>Préparatifs de la reprise de vols internationaux
>>Le Vietnam va reprendre plusieurs vols commerciaux avec sécurité
>>Reprise de vols commerciaux internationaux à partir du 15 septembre

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (centre) s’exprime lors de la réunion virtuelle avec des localités sur le COVID-19, le 18 septembre.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a fait la demande sur la reprise de plus de vols internationaux lors d’une réunion virtuelle vendredi 18 septembre avec des localités sur le COVID-19, car le pays envisage actuellement de redémarrer ses vols réguliers vers six destinations en Asie - Cambodge, Laos, Japon, République de Corée, Chine et Taïwan (Chine).

Le chef du gouvernement a demandé que la fréquence des vols soit augmentée, y compris les vols commerciaux pour faire venir des experts et des investisseurs étrangers ou pour rapatrier des citoyens vietnamiens.

Le plan de vol détaillé devrait être soumis au vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh ainsi qu’au vice-Premier ministre Vu Duc Dam, président du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19, pour approbation, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a noté qu’il devrait élaborer des plans pour recevoir rapidement les passagers dans les aéroports.

Le ministère de la Santé et le ministère de la Police ont été invités à traiter plus rapidement les demandes d’entrée d’investisseurs et d’experts étrangers et à simplifier davantage les procédures pour faciliter leur entrée au Vietnam, tout en maintenant les mesures sanitaires.

Le chef du gouvernement a également demandé un processus plus clair et plus transparent pour les experts et les investisseurs, car de nombreuses entreprises ne sont pas encore au courant des détails ou des agences qui gère ces procédures.

Étant donné que les cas d’infection et les décès ont continué à augmenter à travers le monde, toutes les localités et tous les secteurs doivent toujours maintenir la vigilence, en particulier dans la gestion des arrivées d’outre-mer au Vietnam, pour éviter les infections communautaires pendant la phase initiale de réouverture, a-t-il demandé.

Les centres de quarantaine doivent être fréquemment inspectés, notamment au niveau de leurs protocoles sanitaires et d’hygiène.

Le dirigeant a déclaré que les arrivées étrangères en voyage d’affaires ou diplomatique à court terme au Vietnam, qui doivent avoir produit une preuve de test négatif au coronavirus à l’entrée et sont exemptées de la quarantaine obligatoire de 14 jours, doivent être invitées à s’abstenir d’utiliser des services de divertissement tels que les salons de karaoké et bars ou assister à des festivals ou à d’autres formes de grands rassemblements.

Développer les vaccins contre le COVID-19

Prendre la température pour la lutte contre le COVID-19 à l'hôpital de Thanh Nhàn, à Hanoï. Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

Le ministère de la Santé a été invité à améliorer les tests de dépistage du COVID-19 et à proposer des formes de tests aux portes frontalières ou aux aéroports, ainsi qu’à améliorer ses protocoles de prévention des maladies pour les entrées au Vietnam.

Tirant les leçons de Dà Nang (Centre), le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré qu’il était très important de revoir et d’assurer le contrôle anti-pandémique dans les établissements médicaux.

Le secteur de la santé a été invité à améliorer les régimes de traitement, à poursuivre la recherche et à développer les vaccins contre le COVID-19 et à maintenir la coopération internationale, en particulier avec les pays qui obtiennent des résultats d’essais cliniques sur les vaccins contre le COVID-19.

Le ministère de l’Information et de la Communication a été invité à travailler avec le ministère de la Santé pour mettre en place des lignes d’assistance téléphonique multilingues afin que les étrangers puissent accéder rapidement aux services médicaux et éviter une exposition au virus qui peut être prévenue dans la communauté.

Alors que la plupart des activités socio-économiques avaient repris "à un rythme encore plus rapide qu’auparavant", il est important de rester vigilant et d’éviter la résurgence des flambées, a-t-il indiqué, rappelant la leçon de 99 jours sans aucun cas de contamination locale avant une nouvelle vague - avec Dà Nang comme épicentre - a commencé fin juillet.

Le port du masque continuera d’être appliqué en public, tandis que les grands rassemblements non essentiels devraient être évités, a déclaré le chef du gouvernement.

Lors de la réunion, le vice-président du Comité populaire de Hanoï, Ngô Van Quy, a fait savoir que la ville a traversé les 30 jours sans aucun cas de transmission locale et est déterminée à maintenir le développement socio-économique tout en assurant la santé publique.

Pour se préparer aux arrivées étrangères à venir, Hanoï a désigné 14 hôtels - dont des hôtels haut de gamme comme Crown Plaza, Sofitel et Intercontinental - d’une capacité de 2.110 chambres prêtes à être utilisées comme installations de quarantaine payantes.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.