27/04/2021 23:18
Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a souligné le 27 avril la nécessité de poursuivre les mesures de l’identification, le dépistage et l’isolement rapides des cas, le suivi exhaustif des contacts, le placement en quarantaine de ceux-ci et le traitement des patients atteints de formes graves et sévères du COVID-19.
>>Télégramme de la Permanence du Secrétariat sur le renforcement de la lutte contre le COVID-19
>>Yên Bai détecte un cas positif au SARS-CoV-2

Réunion du Comité de pilotage national pour la prévention et la lutte contre le COVID-19, le 27 avril à Hanoï.
Photo : VNA/CVN


Lors d'une réunion du Comité de pilotage national pour la prévention et la lutte contre le COVID-19, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, qui est également à la tête du comité, a souligné le risque élevé de propagation d'une pandémie à partir des pays voisins et de transmissions par des experts étrangers et des citoyens vietnamiens rentrant de l'étranger.

Il a cité un rapport du ministère de la Santé selon lequel un réceptionniste dans un hôtel, qui avait accueilli quatre experts de nationalité indienne testés positifs au SARS-CoV-2 a été confirmé positif pour le coronavirus.

Outre l'augmentation des inspections dans les zones frontalières, les forces compétentes et les comités et autorités du Parti à tous les niveaux doivent encourager les personnes, en particulier les résidents des frontières, à signaler les rapatriés de pays étrangers aux agences compétentes.

Tout entrant illégal doit être strictement traité, Vu Duc Dam a demandé au ministère de l'Information et des Communications d'intensifier l'application informatique afin de servir les inspections dans les zones frontalières.

Les Vietnamiens résidant à l’étranger devraient limiter les voyages et observer les mesures préventives fixées par les pays d'accueil. Ils peuvent s'inscrire pour rentrer chez eux en cas de nécessité, a déclaré le vice-Premier ministre.

Lors de la réunion, le comité a proposé au gouvernement de ne pas facturer ceux qui entrent au Vietnam par les frontières terrestres pour les tests de COVID-19 et la mise en quarantaine, car la plupart d'entre eux se trouvent dans des circonstances difficiles.

Le Vietnam continuera à effectuer des vols pour ramener les Vietnamiens résidant à l’étranger chez eux, conformément à la situation pandémique dans la région, les pays hôtes et le Vietnam, a-t-il indiqué.

En ce qui concerne les ressortissants vietnamiens en Inde, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que l'ambassade du Vietnam s'emploie à rapatrier ceux qui souhaitent rentrer chez eux dans les temps à venir.

Le comité a demandé aux localités vulnérables, en particulier les provinces du Sud-Ouest, de renforcer leur capacité de test et a chargé les ministères et organismes compétents d'examiner la capacité de quarantaine.

Il a également suggéré au ministère de la Santé d'aller de l'avant avec les vaccinations contre le COVID-19, de négocier rapidement pour accéder aux approvisionnements en vaccins étrangers et d'intensifier la recherche et la production nationales de vaccins.

Au 27 avril, le Vietnam avait signalé 2.857 cas de COVID-19, dont 1.570 infections transmises au niveau national. 2.516 ont été déclarés guéris et 35 personnes sont décédées.

Le pays a traversé 33 jours consécutifs sans cas de transmission nationale.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.