23/06/2019 10:30
D’année en année, le tourisme golfique prend de l’ampleur au Vietnam. Il s’agit là d’une niche qui présente beaucoup de potentiels et, surtout, peut générer d’importants revenus.
>>Le golfeur Greg Norman, l’ambassadeur du tourisme du Vietnam
>>2018, une année de succès pour le tourisme national

Un parcours de golf à Ha Long (province de Quang Ninh, Nord).
Photo: DL/CVN

Et si le tourisme golfique était une niche où le Vietnam avait son mot à dire pour en faire une des locomotives de son économie touristique?

Par rapport à plusieurs pays de la région tels que la Thaïlande, la Malaisie et l’Indonésie, le nombre de parcours de golf opérationnels au Vietnam est assez modeste avec plus de 30 sites, et 60 autres qui seront construits d’ici 2020. Mais la plupart sont très beaux et modernes. Ils ont été mis au point par des designers de renommée mondiale pour atteindre une qualité de classe internationale.

En novembre dernier, les World Golf Awards avaient décerné au Vietnam, pour la deuxième année consécutive, le titre d’Asia’s Best Golf Destination 2018 (Meilleure destination de golf en Asie).

The Grand Ho Tram Strip, dans la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu, a reçu le titre d’"Asia’s Best Golf Hotel" (Meilleur hôtel de golf d’Asie), alors que le Bà Nà Hill Golf Club, dans la ville de Dà Nang, a été élu "Asia’s Best Golf Course" (Meilleur parcours de golf d’Asie). Ces titres prouvent que le Vietnam est devenu une destination golfique de premier plan dans la région.

De plus, de nombreux hôtels possédant des parcours de golf ont été récompensés, notamment à Huê, Dà Nang, Binh Thuân, Lâm Dông (Centre) et Kiên Giang (Sud).

Des touristes sportifs à fort pouvoir d’achat

D’après l’Association interna-tionale des tour-opérateurs de golf (IAGTO), le nombre de joueurs dans le monde est estimé  à entre 55 et 65 millions selon les modes de calcul. La discipline revendique la place de premier sport dans l’industrie touristique mondiale avec environ  huit  millions  d’entre  eux  prenant des  vacances  liées  à  cette  pratique,  dont 1,9  million par l’intermédiaire d’un tour-opérateur. L’IAGTO compte 61 pays membres et environ 638 entreprises de voyages golfiques.

Le tourisme golfique est devenu la troisième force motrice du développement touristique en Asie. L’IAGTO indique que les touristes golfeurs sont connus pour leurs longs séjours et leurs dépenses élevées, généralement deux fois plus importantes que les touristes normaux. Donc, si le tourisme golfique se développe dans le bon sens, il deviendra un marché efficace pour attirer les visiteurs internationaux.

En Thaïlande, le tourisme golfique est devenu l’un des piliers du secteur touristique ces dernières années. En plus des politiques visant à le promouvoir sur les principaux marchés, ce pays a organisé chaque année une foire du tourisme golfique dans le but de stimuler et d’attirer des golfeurs internationaux ainsi que d’affirmer haut et fort son statut de première destination golfique du monde. Le Vietnam devrait s’inspirer des  expériences thaïlandaises…

Structurer l’offre touristique pour les golfeurs

Cependant, bien que le pays dispose d’un grand potentiel, ce type de tourisme est encore nouveau au Vietnam et peu développé en raison notamment du  manque de connexions entre agences de voyages et  parcours de golf. En outre, les services de tourisme golfique manquent encore de professionnalisme. "En plus, le pays n’a organisé aucun tournoi majeur. Le Vietnam n’est pas connu comme une terre de golf, il manque de visibilité sur ce terrain", a indiqué Nguyên Công Hoan, directeur général de la Compagnie de voyage Hanoi Redtours.

Le tourisme golfique est devenu la 3e force motrice du développement touristique en Asie. Photo: DL/CVN

Et d’après le directeur adjoint de la Société de voyage Viettravel, Vu Duc Biên, le pays n’a pas encore de vols directs vers ses plus beaux terrains de golf. Par exemple, Dà Lat (hauts plateaux du Centre) compte trois parcours mais pour s’y rendre, les touristes doivent passer par Hanoï, Dà Nang ou Hô Chi Minh-Ville.   
 
Selon les experts, pour développer le tourisme golfique, il est essentiel de définir des stratégies appropriées. Outre l’amélioration des infrastructures et du professionnalisme du personnel, il faut renforcer les liens entre tour-opérateurs et terrains de golf, de même que ceux entre les golfs du Vietnam et d’autres pays de la région, ce afin d’organiser des circuits professionnels.

L’année dernière, le golfeur australien Greg Norman a été choisi comme ambassadeur du tourisme vietnamien pour la période 2018-2021. Cette légende vivante du golf devrait aider le pays à promouvoir le tourisme golfique auprès de ses amis internationaux.

L’Association du tourisme golfique du Vietnam a récemment été fondée, avec comme mission d’œuvrer au développement de ce type de tourisme de haute qualité, de rehausser la position du tourisme vietnamien, golfique en particulier. L’association regroupe des parcours de golf, des hôtels et des voyagistes qui travailleront ensemble à l’émergence et à la promotion des produits et services golfiques de qualité. "L’augmentation du nombre de touristes golfeurs stimulera le développement du tourisme", a assuré Vu Thê Binh, vice-président permanent de l’Association du tourisme vietnamien.

Thúy Hà/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Côn Dao parmi les plus belles destinations pour les voyages hivernaux Le magazine prestigieux Vogue Paris a nommé l'île de Côn Dao dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud) parmi les neuf plus belles îles secrètes que les voyageurs devraient visiter cet hiver.